Ce soir Algérie – Tunisie ,Gagner pour Tiguentourine

Ce soir Algérie – Tunisie ,Gagner pour Tiguentourine

qjoxaj.jpgLa prise d’otages et l’attaque contre le site gazier de Tiguentourine se sont invitées à la Coupe d’Afrique des nations. L’entraîneur des Verts a affirmé hier que ses joueurs veulent la victoire pour la dédier au peuple algérien, surtout après les événements sanglants de ces derniers jours.

Ce sera pour eux un message de solidarité et de joie.

Quelques heures seulement nous séparent du coup d’envoi de la première rencontre qui opposera la sélection algérienne à son homologue tunisienne pour le compte de la première journée du groupe D de la CAN-2013, et déjà la pression est perceptible dans les deux camps. Chez les Verts, la journée d’hier a été marquée par la programmation de la dernière séance d’entraînement qui a eu lieu à l’heure du coup d’envoi (19h, heure algérienne) sur la pelouse du Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg, mais également par le point de presse animé par le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Ce dernier s’est exprimé sur les vertus du stage de préparation effectué en terre sud-africaine et sur ce premier match contre les Aigles de Carthage qu’il qualifie de redoutables. Et en dehors de l’aspect sportif de cette rencontre, Halilhodzic s’est dit préoccupé lui aussi, à l’instar de ses capés, pour ce qui s’est passé à Tiguentourine. Il souhaite réaliser une performance qui pourrait redonner de la joie au peuple algérien. «Notre souhait c’est d’offrir une victoire au peuple algérien après ce qu’il a vécu dernièrement suite aux événements de Tiguentourine. Nous voulons lui adresser un message de réconfort et lui montrer que même étant loin physiquement, notre esprit est avec lui. Nous allons tout faire pour gagner et faire plaisir au peuple algérien, surtout en ce moment avec les problèmes intérieurs. Le peuple algérien est inquiet à cause de Tiguentourine, nous voulons lui offrir une victoire en guise de message d’amitié et de joie», a-t-il indiqué. Par ailleurs, et contrairement à ses précédentes sorties médiatiques, le Bosnien est apparu plutôt très motivé et surtout optimiste quant à l’état d’esprit qui anime ses joueurs. «Les joueurs sont impatients de débuter le tournoi, moi aussi d’ailleurs», dira-t-il. Et de poursuivre : «Cette équipe manque certes d’expérience, mais peut se baser sur sa fraîcheur et son ambition.» Ce discours du technicien bosnien devra, on ne peut plus, motiver encore plus ses joueurs, pour bien passer l’écueil tunisien. Il est connu, dans le monde du jeu à onze, que la plus grande source de motivation pour les joueurs, n’est autre que le discours de leur entraîneur, et coach Vahid a su faire sur ce point. Il est clair, en sus, que pour une équipe qui est arrivée la première sur les lieux de la compétition, qui s’est bien acclimatée et dont les joueurs ont bossé durement, il y a cette envie de vouloir en découdre, de tout donner et pourquoi pas se faire plaisir. Chez coach Vahid, on sentait un peu ce sentiment du devoir accompli lui qui a indiqué que son équipe est toujours préparée pour gagner, et qu’«il n’y a pas de calculs». Il ira encore plus loin lorsqu’il dit que les trois points de la rencontre de ce soir «pourraient être déterminants pour la suite de la compétition», non sans ajouter qu’il y a encore quelques détails à régler, histoire de permettre à ses joueurs de garder les pieds sur terre. Aussi, l’ambiance a souvent été bon enfant, et cela nous éloigne des cas Ouaddah (en 2004) et Lemmouchia (2010). Pour Halilhodzic et ses troupes, le plus important c’est d’éviter d’avoir des regrets, en commettant des erreurs ou en ratant des occasions immanquables. Un tel derby nécessite de la solidarité, beaucoup d’engagement, une grande présence dans les duels, un pressing constant sur le porteur du ballon et une concentration de tous les instants, sans négliger la vitesse d’exécution et l’efficacité en phase offensive. Ce sont les points sur lesquels a énormément insisté le sélectionneur lors des dernières séances d’entraînement, le tout saupoudré d’un discours fouettant l’ego et le nationalisme des troupes.

A. S-B

La concurrence

Les joueurs se donnent à fond pour une place…au soleil

Le sélectionneur national se réjouit d’avoir un groupe qui ne lésine pas sur l’effort durant l’entraînement. De cela, il est ressorti une grande concurrence. «Je ne cesserai jamais de le répéter que les places sont chères. Une place de titulaire se mérite. Et c’est pour cette raison que je demande à mes joueurs de donner le meilleur d’eux-mêmes. La concurrence est saine et cela permettra de stimuler davantage les joueurs. Une place dans la sélection se gagne. Il faut suer pour l’arracher», a indiqué coach Vahid, pour qui l’expression «titulaire à part entière» n’existe pas.

Le maillot

Les Verts… en vert

Lors de la réunion technique, les deux équipes se sont mises d’accord sur la couleur à arborer lors du derby de ce soir Tunisie-Algérie. L’équipe nationale algérienne évoluera ce soir avec son maillot vert, laissant le blanc aux Tunisiens. Les superstitieux affichent un pessimisme puisqu’ils affirment qu’à chaque fois que l’Algérie porte le maillot vert, elle ne réalise pas de bonnes performances. La question qui se pose, la couleur verte va-elle porter chance aux camarades de Feghouli cette fois-ci ? Réponse au coup de sifflet final, ce soir.

La séance

Les derniers réglages du coach

Les joueurs algériens ont effectué leur dernière séance d’entraînement à Mogwase, hier à 19h (18h, heure algérienne). Une bonne ambiance était au rendez-vous et les joueurs affichaient une grande sérénité à quelques heures du premier rendez-vous de ce tournoi africain. L’ensemble de l’équipe s’est entraîné sous le regard du coach Vahid Halilhodzic qui a effectué les derniers réglages avant le big match. Rafik Halliche, qui a été un peu ménagé ces derniers jours, s’est entraîné normalement et a pris part à l’ensemble de la séance sans aucun souci. Sa participation ce soir reste tout de même incertaine, mais il sera sur le banc des remplaçants.

L’état

Halliche va bien, mais…

Comme annoncé dans notre précédente édition, Rafik Halliche ne sera pas titularisé lors du match de ce soir. A son sujet, le sélectionneur national n’a pas été très clair. «Halliche a un problème d’ordre musculaire. C’est tout à fait normal pour un joueur qui retrouve la compétition après plus de deux ans d’inactivité. Lors de la dernière séance d’entraînement, il a travaillé en solo un peu avant de réintégrer le groupe. J’attendrai la dernière minute pour statuer sur son cas». Concernant le gardien de but numéro 2, Azzedine Doukha, victime d’une blessure au pouce, Halilhodzic se montre plus rassurant. Il affirme qu’il est complètement guéri et s’entraîne normalement avec l’équipe. Sachant que M’bolhi est indéboulonnable, le Harrachi sera le numéro 2.

Equipe-type

Vers la titularisation de Cadamuro et Mostefa

Halilhodzic compte aligner, selon les dernières informations, Cadamuro sur le flanc droit de la défense et Mehdi Mostefa dans l’entrejeu ce soir. Plus chanceux, le milieu de terrain de l’AC Ajaccio, Mehdi Mostefa, est pressenti vraisemblablement en tant que milieu défensif aux côtés de Adlène Guedioura et de Medhi Lacen. Exit donc Khaled Lemouchia et Hameur Bouazza, titulaires face aux Bafana Bafana, ainsi que Ryad Boudebouz et Saâd Tedjar alignés face à Platinum Stars. Par ailleurs, et attendu par toute l’Algérie, le latéral gauche de l’ASSE, Faouzi Ghoulam ne débutera pas la rencontre dans la peau d’un titulaire, puisque le staff lui préférant logiquement pour l’heure l’expérimenté milanais, Djamel Mesbah.

Dj.O.