Ce que pense Pr Mahyaoui de la suspension d’AstraZeneca en Algérie

Ce que pense Pr Mahyaoui de la suspension d’AstraZeneca en Algérie

Depuis quelques semaines, la firme anglo-suédoise est dans la tourmente,  l’apparition d’effets secondaires a conduit plusieurs pays à suspendre l’utilisation  du vaccin « AstraZeneca ».

En Algérie, jusqu’à présent aucune réaction officielle n’a été avancée par les autorités concernées, ni par le comité scientifique, néanmoins, aujourd’hui le 17 mars,  le Comité Scientifique de Suivi de l’Évolution de la Pandémie du Coronavirus (COVID-19),  a affirmé qu’il suit de très près l’évolution du vaccin « AstraZeneca ».

En effet,  le Comité a rassuré, « Aucune complication de ce vaccin n’a été enregistré pour l’instant lors des campagnes de vaccination en Algérie ».

Dans ce sillage, le professeur Riad Mahyaoui, a déclaré lors de son passage sur les ondes la radio nationale,  « Des études sont en cours, on suit l’actualité de très près. Ce qu’on a utilisé comme vaccins d’AstraZeneca jusqu’à maintenant, n’ont pas résulté à des problèmes ».

AstraZeneca suspendue dans plusieurs pays dans le monde

Plusieurs pays ont déjà annoncé la suspension de l’usage du vaccin « AstraZeneca », interrogé a ce propos, Pr Mahyaoui a répondu, « Il y a des pays qui ont suspendu son utilisation, tandis, que d’autres continuent avec une utilisation encore plus forte, notamment les pays scandinaves, les pays africains ».

Toute en affirmant que le comité  reste toujours vigilant, Pr Mahyaoui, a expliqué la décision prise par plusieurs pays  de suspendre l’injection du vaccin par “l’inquiétude de possibles effets secondaires, tels que la Thrombose Veineuse”.

Avant de conclure,  « il n’y a pas de lien de causalité des effets secondaires du vaccin sur la thrombose veineuse, ils n’ont pas prouvé que c’est en rapport direct avec le vaccin, des études sont en cours, on reste vigilants ».