Ce qu’a dit Bengrina sur la constitutionnalisation de Tamazight

Le candidat malheureux à la présidentielle du 12 décembre dernier et président du mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, a réagi à la constitutionnalisation de Tamazight qui était prévue dans le projet préliminaire de la révision de la Constitution.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi, Bengrina a pris position sur la constitutionnalisation de Tamazight. « la langue nationale officielle est une, et elle n’est pas sujette à discussion et débat et à se soumettre aux groupes de pression », a écrit Bengrina dans le communiqué.

Par ailleurs, Bengrina a indiqué que la mouture de l’avant-projet de la Constitution renfermait « plusieurs éléments positifs », appelant à « son enrichissement jusqu’à aboutir à une Constitution véritable et stable ».

Rédaction d’Algerie360