CAN-2017 : L’Algérie a de fortes chances de l’organiser

CAN-2017 : L’Algérie a de fortes chances de l’organiser

CAN_TROPHEE_151012.jpgAprès le désistement officiel de la Libye, il y a quelques jours, pour des raisons sécuritaires, la concurrence entre les pays africains s’accentue pour organiser la CAN-2017.

Parmi ces pays, l’Algérie a émis le vœu d’organiser la CAN-2017. Aujourd’hui, on voit que d’autres pays africains comme le Ghana (il l’a déjà organisée à plusieurs reprises), l’Ethiopie (elle l’a déjà aussi organisée), le Kenya…. Le Maroc, comme on le sait, organise la CAN 2015. L’Algérie a déjà organisé une CAN en 1990, à Alger et Annaba. C’était une année charnière pour le pays du fait qu’on possédait alors une très bonne équipe nationale composée alors de quelques joueurs de la fameuse équipe de 1982 dont le grand Rabah Madjer. On l’a superbement organisée.

On l’avait d’ailleurs emporté haut la main avec une finale somptueuse gagnée sur le score de 1à0 devant le Nigéria d’Amokachie sur un but d’Oudjani. Aujourd’hui, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, un homme très influent au sein de la CAF et de la FIFA, veut que l’Algérie organise cette CAN-2017.

Nous possédons les moyens financiers, mais aussi infrastructurels pour que la famille africaine évolue chez nous dans de très bonnes conditions. Beaucoup de pays ont affiché leur intention de soutenir l’Algérie montrant ainsi l’engagement de notre pays à réussir à être à la hauteur surtout lorsqu’il s’agit d’organiser une telle compétition. Outre cela, le ministre des Sports, M. Mohamed Tahmi, n’a pas caché son soutien indéfectible à la FAF pour qu’elle présente sa candidature à l’organisation de l’édition 2017.

Des infrastructures nouvelles sont en voie d’achèvement comme la réfection et la réhabilitation du 5-Juillet, l’achèvement des travaux des stades de Tizi-Ouzou, Baraki, Douéra, Sétif, Oran et même Constantine. La plupart de ces infrastructures seront prêtes pour l’organisation d’une telle compétition et accueillir la fine fleur du football africain.

Rien n’est encore décidé, mais il y a de fortes chances pour que l’Algérie puisse voir sa candidature acceptée par la grande majorité des pays africains qui connaissent son sérieux, et  ses capacités organisationnelles. Par conséquent, les chances de l’Algérie sont grandes. La CAF a donné aux 54 pays africains membres de la CAF jusqu’au 30 septembre pour déposer leur candidature. La désignation du pays organisateur se fera en 2015.

Hamid Gharbi

Ghana, Ethiopie et Kenya intéressés par l’organisation de l’événement   

Le Ghana, l’Ethiopie et le Kenya ont annoncé, mardi passé, leur intérêt pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017  après le désistement de la Libye en raison de sa situation sécuritaire. L’Ethiopie a accueilli la Coupe d’Afrique des Nations en 1962, 1968  et 1976. Elle va déposer sa candidature dans les prochains jours, selon la Fédération éthiopienne de football. « Nous avons déjà deux stades prêts : ceux d’Addis Abeba et Bahir Da.  Deux autres stades sont en construction et les travaux ont bien avancé », a déclaré le président de la Fédération éthiopienne Junedin Basha. « Notre gouvernement est prêt et intéressé à faire tout son possible pour accueillir le tournoi en Ethiopie » a t-il ajouté.

De son côté, la Fédération kenyane de football envisage de présenter  une candidature conjointe avec la Tanzanie, l’Ouganda ou le Rwanda. Pour sa part, le ministre ghanéenne des sports a annoncé sur son compte  Twitter la candidature de son pays pour l’organisation de la CAN-2017.  « Je suis heureux d’annoncer que le Ghana est candidat pour accueillir  la Coupe d’Afrique des Nations CAN-2017 », a t-il écrit sur son compte. Le Ghana a organisé la CAN-2008. La compétition s’est déroulée dans  quatre villes : Accra, Kumasi, Tamale et Takoradi.

La Libye a renoncé samedi dernier à organiser la coupe d’Afrique des nations 2017 (CAN-2017) de football en raison de la situation sécuritaire instable que traverse le pays. Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed  Raouraoua, a affirmé que « l’Algérie est prête à organiser la CAN-2017 en cas de désistement de la Libye. Nous avons les capacités et les ressources  nécessaires ».

La CAF a adressé le 23 août 2014 une circulaire aux 54 associations  membres avec pour objet « ouverture des candidatures pour l’organisation de  la Coupe d’Afrique des nations 2017 ». Les candidatures seront reçues jusqu’au plus tard le 30 septembre  2014 au siège de la CAF au Caire (Egypte).

La désignation du pays hôte sera effectuée lors d’une session du Comité exécutif au cours de l’année 2015. La CAN-2015 se déroulera au Maroc du 17 janvier au 8 février prochains dans quatre villes marocaines.