C Africain (U 23) 1 – ESS 1 : Castellan mécontent de la prestation de son équipe

C Africain (U 23) 1 – ESS 1 : Castellan mécontent de la  prestation de son équipe

ESS.jpgLa première sortie de l’Entente en amical a eu lieu face à l’équipe espoir du Club Africain, les U 23. Le Club Africain avait renforcé son équipe de 4 éléments de l’équipe A, Derouiche, Abdelkader Khechache, Merzougui et Ferchichi. Au début de la partie, Castellan avait incorporé quatre nouvelles recrues.

Aroussi sur le flanc droit de la défense, Hachoud à la récupération

Castellan a présenté le onze suivant au début de la partie : Benhamou, Aroussi, Benchadi, Megueni, Lakhdari, Delhoum, Hachoud, Tiouli, Djabou, Nadji, Ghazali.  La particularité dans cet effectif, c’est le poste que Aroussi a occupé. En effet, ce jeune, issu de la catégorie des juniors, avait fait ses classes en tant que stoppeur, mais contre le CA, le coach français l’a essayé à droite de la défense. Ce qui n’a pas facilité la tâche au jeune Aroussi, au moment où Hachoud avait décalé d’un cran, en opérant dans le couloir droit et Amine Tiouli occupait le côté gauche de la défense.

Nadji émerge du lot et marque

La nouvelle recrue de l’Entente en attaque, Nadji, a émergé du lot. L’ex-attaquant du NARBR s’est joué de la défense du CA dès la 3’ suite à un retrait de la gauche de Tiouli. Il surprend le défenseur Ferchichi et ouvre la marque. Cet attaquant s’est distingué par ses appels de balle. Il a bénéficié de nombreux coups francs dans la surface de réparation.

L’axe de la défense manquait d’assurance

Dans l’ensemble, la partie était équilibrée entre les deux équipes et le score de parité reflète parfaitement la physionomie du match. L’Entente et le CA ont eu un nombre équivalent d’occasions. Le point faible des Noir et Blanc était l’axe central de la défense occupé par la paire Megueni-Lakhdari. Les deux hommes jouaient pratiquement pour la première fois côte à côte.

Benhamou sauve un des deux penaltys accordés au CA

En première mi-temps, la défense de l’ESS accumulait les erreurs dans le périmètre de vérité. Sur l’une d’elles, Lakhdari commet une faute. Le penalty sifflé par l’arbitre est transformé par Berchiche, pour le compte du CA, à la 11’. Une minute avant la fin de la première partie du match, Aroussi, à son tour, commet une erreur dans les 18 mètres. Il sera sanctionné et le CA bénéficie d’un second penalty, mais cette fois, Benhamou s’interpose en évitant à son équipe de rejoindre les vestiaires avec un retard à la marque.

A la fin de la 1re mi-temps, Castellan affiche son mécontentement

Le coach de l’Entente a montré un certain  mécontentement vers la fin de la première mi-temps. Il était en conversation avec un confrère tunisien à qui il expliquait que son équipe a joué trois petites minutes. Celles du début de la partie qui a vu Nadji marquer le seul but de l’ESS dans ce match. En seconde période, nous avons compté dix changements du côté de l’Entente. Idem dans l’axe central, Benchadi a pris sa place à ce poste, tandis que Hachoud revenait à son poste de latéral droit. Par la suite, Belkadi a été incorporé pour occuper le flanc gauche de la défense. A la sortie de Ghezzali, c’est Nadji qui occupa le poste d’attaquant de pointe, avant que Aroussi ne le remplace dans les sept dernières minutes du match.

68’, Benmoussa rate un penalty

L’Entente aurait pu terminer le match par une victoire lorsque l’arbitre accorda un penalty suite à une faute sur Nadji dans les 18 mètres. Benmoussa tenait absolument à exécuter la sentence, mais malheureusement pour lui, il ne pu donner l’avantage à son équipe. Salim Karsi, le portier du Club Africain, réussi à s’opposer à la frappe de Benmoussa.

Les passes d’Obang ont semé la panique dans la camp du CA

Le Ghanéen de l’Ashanti Kotoko a montré de belles facettes de son jeu et a donné des passes aux attaquants de l’Entente qui ont semé la panique dans le camp de la défense adverse. L’autre bon point est à mettre à l’actif du latéral droit Belkadi qui a réussi sa prestation de 25 minutes.

———————————

ESS – Etoile de Tunis risque de ne pas avoir lieu

L’Etoile du Sahel de Tunis a donné son accord à l’Entente pour la programmation d’un match amical, mais l’EST veut que le match se joue le 27. Date qui ne convient pas à l’ESS dès lors qu’un match amical est prévu contre Monastir le 27 août. Du coup, les Ententistes ont contacté l’USB et Club de Kasr Hillal (D2 tunisienne), en remplacement du match face à l’EST.

———————————

Aroussi : «Je ne suis pas un arrière droit, mais je m’adapterai à ce poste»

Le jeune Aroussi a fait toutes ses classes à l’Entente et il passe chez les séniors. Castallan veut l’utiliser sur le flanc droit de la défense. Un poste que ce défenseur axial dit ne pas être habitué à occuper, mais assure qu’il ne le refuse pas.

L’Entente se fait accrocher par les Espoirs du Club Africain, c’est un résultat inacceptable n’est-ce pas ?

Ce n’était qu’un match amical après deux semaines de travail physique intense. Même si notre prestation était modeste, il n’ y a pas de quoi faire un drame. On est à la recherche des mécanismes pour arriver à une cohésion au sein de l’équipe

Comment as-tu jugé votre rendement dans ce match ?

Comme je fais désormais partie de la catégorie des seniors, je dois m’habituer aux surprises. Je n’ai jamais évolué au poste de latéral droit. J’ai fait toute ma formation en tant que défenseur axial. J’avoue que j’ai trouvé des difficultés ce soir (dimanche, Ndlr) contre le CA.

Doit-on comprendre que jouer à ce poste ne te convient pas ou même vous agace ?

Non, ce n’est pas ce que je veux dire, j’ai eu comme consigne de me mettre sur le côté droit de la défense depuis quelques jours. J’y travaille à l’entraînement. Mon adaptation n’est qu’une question de temps. Je sais que je vais réussir ma reconversion.

Quelles sont les conditions pour réussir ta reconversion ?

Travailler davantage et prendre en compte les conseils des défenseurs de l’Entente qui ont de l’expérience et qui ont joué à ce poste, à l’image de Hachoud, Diss et de Belkaid. Deux ou trois matchs me permettront de mieux m’adapter. Seul le travail est la clé de la réussite dans toute nouvelle entreprise. Je dois cravacher dur.

Quels sont tes objectifs ?

Participer au stage avec l’équipe A est une aubaine quand on fait encore partie de la catégorie des espoirs. Je veux bénéficier de ce stage et jouer le maximum de matchs en championnat avec l’équipe A.

Quelles sont les chances de l’Entente de faire une bonne saison ?

Je comprends votre question. Quand on voit l’Entente évoluer face au CA, on se dit qu’il y a encore du travail à faire et le supporters peut être déçu, mais ce n’était que le premier test durant ce stage. On a une équipe quelque peu remaniée. Il faut attendre les fruits du travail à l’entame de la saison. On va travailler tous les volets pour mettre en marche la machine. Les supporters doivent se montrer patients. Pour revenir à votre question, l’Entente ne sait pas jouer d’autres objectifs que les premiers rôles en championnat.

———————————

«Ouf ! On a retrouvé les passeports volés d’Asamoah et de Djeroudi»

Le Ghanéen de l’Ashanti Kotoko, Asamoah qui vient de signer un contrat de 3 ans au bénéficie de l’Entente n’est pas en Tunisie pour la simple raison qu’il n’est pas en possession de son passeport. L’ex-attaquant de l’Ashanti avait pourtant remis son document à l’administration de l’ESS, mais le problème est que le cartable qui contenait le document de voyage du joueur avait disparu. C’était lors du passage de l’Entente par la ville de Annaba.

Un inconnu téléphone  à Diss : «Je suis le bon samaritain» lui a-t-il dit

La disparition du passeport d’Asamoah date d’une semaine. Au cours du match amical entre l’ESS et le CA, Diss, assis sur le banc de touche et qui n’était pas concerné sur le match parce qu’il se sentait malade, avait son téléphone portable sur lui. Il répond à un coup de fil. Le défenseur de l’Entente ne reconnaît ni le numéro qui s’affiche sur son portable ni son interlocuteur. Au bout du fil, la personne lui apprend qu’il veut faire un geste de bonne volonté. En un mot, c’est le bon samaritain, c’est-à-dire un  bienfaiteur (Faal el khir). On a retrouvé le cartable qui contient les passeports du Ghanéen et de Djeroudi. Diss avertit Rachid Redjradj. Ce dernier ne va pas tarder pour annoncer la bonne nouvelle à Serrar. Le président de l’Entente entame très vite les démarches pour récupérer le cartable. Il semble que les voleurs se soient débarrassés du cartable après avoir constaté qu’il ne contenait pas d’argent. La personne qui a contacté Diss a retrouvé les documents des deux joueurs. A l’heure où nous mettons sous presse, Serrar doit certainement avoir envoyé des émissaires à Annaba pour récupérer le cartable. Asamoha devrait, selon toute vraisemblance, rejoindre aujourd’hui, mardi, l’Entente, en Tunisie.