Bounedjah : «J’espère que Halilhodzic me donnera ma chance»

Bounedjah : «J’espère que  Halilhodzic me donnera ma chance»

Bounedjah1.jpgBaghdad Bounedjah est en train de réaliser un très bon début de carrière professionnelle. Transféré à l’ES Sahel, le natif d’Oran occupe la tête du classement des buteurs du championnat de Tunisie avec six buts, sans comptabiliser celui marqué en Coupe de la CAF. Dans l’entretien qui suit, l’ex-joueur de l’USMH nous fait part de son souhait d’être convoqué en EN, ne manquant pas l’occasion de lancer un appel à Vahid Halilhodzic pour voir ses matchs.

Après quelques mois passés en Tunisie, vous êtes-vous adapté à la vie en Tunisie ?

Ça va, merci. Je me suis bien adapté à ma nouvelle vie. Au début à l’ES Sahel, c’était quelque chose de nouveau pour moi. Mais j’ai fini par m’y adapter.

Depuis votre départ en Tunisie, votre ancien club, l’USMH, peine à vous trouver un successeur en attaque…

Je suis très déçu de la situation que vit actuellement mon ancien club, l’USMH. Mais il faut savoir que c’est le destin qui m’a conduit en Tunisie. Après deux saisons passées à l’USM El Harrach, il était temps pour moi de chercher une autre destination pour pouvoir progresser.

Vous paraissez très attaché à votre ancienne équipe, non ?

Je n’oublierai jamais les moments passés à l’USM El Harrach. J’ai réussi à décrocher un contrat professionnel grâce à ce club qui m’a permis de progresser et surtout de me faire un nom. Je n’oublierai pas aussi les supporters harrachis qui ont m’ont beaucoup soutenu dans les moments difficiles. Franchement, j’ai vécu des moments inoubliables à l’USMH.

Parlons de l’ES Sahel, vous attendiez-vous à devenir le meilleur buteur ?

Sincèrement, non. Au départ, les choses paraissaient très difficiles. Mais la pression commençait à baisser, lorsque j’ai commencé à jouer.. Avec le temps, je suis devenu le meilleur buteur de l’Etoile du Sahel mais surtout du championnat tunisien. Je ne compte pas m’arrêter là. Je veux continuer sur cette lancée.

Qu’en pensent vos dirigeants, coéquipiers, entraîneurs et même les supporters de votre rendement ?

Ils sont satisfaits de mes prestations. Ils m’encouragent beaucoup et me prodiguent des conseils. Je suis content de ce que je suis en train de montrer.

Apparemment, vous avez la confiance du coach ?

En effet, le coach me fait totalement confiance. Depuis le premier jour de ma signature à l’ES Sahel, il m’a mis à l’aise. Il m’a donné ma chance et je lui ai prouvé que je méritais d’être un joueur titulaire de l’équipe. J’ai marqué des buts importants jusqu’à présent.

Recevez-vous des conseils de la part des joueurs algériens, comme Djabou et Bellaïli ?

Je ne vous cache pas que je suis en contact permanent avec Bellaïli. Youcef est un bon ami à moi, surtout qu’on est de la même ville. Il n’hésite jamais à me prodiguer des conseils, surtout qu’il connaît mieux que moi le championnat tunisien. Concernant Djabou, je ne l’ai pas encore vu. J’aurai l’occasion de le faire prochainement.

Vous êtes le meilleur buteur de l’ES Sahel, pensez-vous revenir en sélection ?

Moi, j’étais déjà en sélection nationale sous la coupe de Azzedine Aït Djoudi avec l’EN des U23. On était tout près de se qualifier aux Jeux Olympiques 2012. J’ai aussi été retenu une fois à un stage de l’Equipe nationale, sous la coupe de Halilhodzic. Maintenant, je souhaite revenir chez les Verts, ça reste un objectif pour moi.

Vous êtes presque dans le même cas que Slimani et Soudani qui ont rejoint l’Europe…

Lorsque j’avais pris part au au stage de l’EN, Slimani et Soudani n’étaient là. Par la suite, ils ont eu leur chance et ils l’ont saisie. Ils sont devenus deux pièces maîtresses de l’EN. J’espère avoir ma chance comme eux. Moi, je suis convaincu que j’apporterai un plus aux Verts. J’ai rejoint un club professionnel qui m’a permis de progresser et de gagner en maturité.

Pensez-vous que Halilhodzic vous donnera une autre chance ?

Je ne sais pas. Sincèrement, je fais des matchs pleins pour pouvoir attirer son attention. En tout cas, j’espère le convaincre.

Avez-vous rencontré Antar Yahia ?

On s’est rencontrés à l’occasion du match ESS-EST et on a beaucoup parlé. Il m’a vite reconnu puisqu’on était une fois ensemble à un stage avec les Verts. Il m’a encouragé et il m’a demandé d’être patient pour pouvoir progresser et décrocher une place en sélection.

Parlons du Ballon d’Or. Qui, selon vous, le remportera ?

A mon avis, Slimani le mérite amplement pour avoir beaucoup progressé très vite.

Le meilleur gardien de but ?

Azzedine Doukha est le meilleur.

Meilleur joueur Espoir ?

Incontestablement, c’est Zineddine Ferhat de l’USM Alger. C’est un joueur qui a fait une saison époustouflante.