Bouchouareb évoque avec une délégation du FMI les efforts consentis pour accélérer la croissance économique

Bouchouareb évoque avec une délégation du FMI les efforts consentis pour accélérer la croissance économique

81506d4552bf14d6ccd995408a191be3_L (1).jpgLe ministre de l’Industrie et des mines Abdessalem Bouchouareb a souligné dimanche à Alger les efforts de l’Algérie pour accélérer sa croissance économique, lors de ses entretiens avec le chef de division au département Moyen-Orient et Asie Centrale du Fonds monétaire international  Jean-François Dauphin.

Au cours de cette audience, M. Bouchouareb, a indiqué que la croissance économique « passe par la relance de l’industrie et la promotion de la production nationale afin d’améliorer la résilience de l’Algérie face aux perturbations des cours du baril de pétrole », selon un communiqué du ministère.

Le ministre a rappelé les principaux axes de la politique d’ajustement par l’offre que développe le secteur notamment par l’accélération de la réalisation de grands projets industriels, la réorganisation et l’appui à la redynamisation du secteur public et l’amélioration du climat des affaires.

Des ajustements qui seront appuyés par un code des investissements « rénové et plus efficace » en cours d’élaboration et un dispositif plus performant de gestion de l’accès au foncier, selon le ministre, qui a relevé que le secteur agit dans le cadre de ses prérogatives pour « réserver les ressources publiques aux projets productifs prioritaires en cohérence avec la stratégie de diversification économique et de relance de la croissance ».

Pour sa part, M. Dauphin a exprimé sa satisfaction des projets, des réformes et des actions menées par le gouvernement algérien lesquels « pourraient amortir le choc pétrolier ».

Il a ajouté que la chute des prix du pétrole qui a eu des répercussions à l’échelle mondiale et notamment pour les pays exportateurs de brut comme l’Algérie, se maintiendraient « durablement » selon les analyses du FMI et qu’en conséquence elle « contraindra à accélérer le rythme des ajustements macroéconomiques dans plusieurs pays ».