Bouazza : «Obligés de gagner nos trois matchs»

Bouazza : «Obligés de gagner nos trois matchs»

bouazza.jpgToujours aussi discret, Hameur Bouazza s’est voulu direct et correct lors de la conférence de presse accordée hier. Voici quelques extraits

de ses réponses.

«Nous serons encore plus costauds Guedioura et moi»

«Nous sommes disponibles depuis le 28 avril. Il est donc logique de démarrer avant les autres. Le fait qu’on soit venus plus tôt ne sera que bénéfique pour nous, car ça va nous servir physiquement et mentalement, en vue des matchs de juin.»

«J’ai sacrifié mes vacances mais je ne m’en plains pas»

«J’ai sacrifié mes vacances, mais je ne m’en plains vraiment pas, car l’amour des couleurs vaut tous les sacrifices du monde. C’est même un honneur de le faire.»

«On reçoit nos proches, donc on se sent moins seuls ici »

C’est sûr que c’est inhabituel d’être en stage avec seulement un coéquipier. Mais on n’a pas le choix et on doit se soutenir mutuellement. Mais on reçoit souvent nos proches et les membres de nos familles. Le coach ne nous l’a pas interdit et donc, on se sent moins isolés.»

«On évitera la pression inutile»

«Nous n’évoquons pas les matchs du mois de juin, ni entre nous ni même avec le coach. C’est bien d’éviter d’en parler pour ne pas se mettre la pression dès aujourd’hui. On en reparlera au bon moment.»

«Pourquoi craindre l’Afrique ? Je viens de la Championchip !»

« Je joue en Championchip où c’est très physique. J’ai joué 11 ans en Angleterre, je sais ce qu’est le foot dur. Jouer en Afrique n’est donc pas un souci pour moi».

«Je veux être joker et titulaire à la fois»

«J’aimerais être à la fois joker et titulaire avec l’EN. J’ai toujours bossé pour ne pas être dans les tribunes. C’est à cela que je veux prétendre pour aider les Vert.»

«Le coach m’a sélectionné parce que j’ai bien bossé en club»

«J’ai beaucoup bossé avec mon club cette saison et si aujourd’hui le sélectionneur me fait confiance, c’est surtout pour cela et non pour autre chose. J’espère être à la hauteur de la confiance placée en moi.»

«Les critiques ne m’affectent pas»

Peu importe ce que raconte la presse à mon sujet. Les gens sont libres de critiquer. Ce qui m’intéresse, moi, c’est mon rendement sur le terrain, pas autre chose. Je suis habitué à cela.»

«Notre but est de gagner nos matchs»

«Ce serait bien d’être titulaire face au Niger. Mais l’important est de gagner nos matchs. Peu importe qui sera retenu. Notre but est de gagner en juin. Quant à mon avenir, c’est sûr que je voudrais rester en Angleterre et de préférence en Premier League. Mais je ne serai pas à Millwall, ça c’est sûr.»

—————————-

Guedioura : «Mon avenir ? Je n’y pense pas pour le moment»

Adlène Guedioura et Hameur Bouazza ont animé conjointement une conférence de presse à Lisses au cours de laquelle ils sont revenus sur leur saison en club ainsi que sur d’autres sujets inhérents à leur avenir et celui de la sélection. Après avoir laissé le temps à Bouazza de disserter sur les questions qui lui ont posées, le milieu de terrain de Nottingham Forest a pris la parole à son tour. Formel parfois, moins par d’autres, Guedioura a, néanmoins, répondu aux questions, notamment celles concernant son avenir. «Je n’y pense pas pour le moment», a-t-il dit.

«J’ai atteint mon but à Nottingham Forest»

Adlène Guedioura n’a pas caché sa satisfaction après la deuxième moitié de saison pleine qu’il a réalisée avec Nottingham Forest. «J’ai atteint mon but. Je suis parti à Nottingham Forest pour jouer plus souvent. C’est fait. En trois mois, j’ai joué 19 matches. Pour moi, cette expérience a été bénéfique en tout point de vue. J’ai atteint mes objectifs.»

«La Championship n’a rien à envier à la Premier League»

Adlène Guedioura dit avoir fait le choix qu’il fallait. En effet, le milieu de terrain algérien avait consenti le sacrifice de reculer pour mieux rebondir. C’est cette ambition-là qui l’a poussé à quitter Wolverhampton et la Premier League à aller signer sous forme de prêt à Nottingham Forest en Championship. «C’était un choix à faire et je ne le regrette pas aujourd’hui. La Championship est aussi un championnat relevé. Il n’a vraiment rien à envier à la Premier League. Il est vrai qu’on n’y trouve pas autant de stars, mais la compétition est aussi intense, du fait que la plupart des clubs ont déjà évolué en Premier League. Lors de ma première rencontre avec Forest, le club était classé avant-dernier, mais il y avait quelque 23 000 supporters au stade. Ceci pour dire que l’engouement y est aussi.»

«Physiquement, je me sens encore frais»

«Pour prétendre à une convocation en sélection, il faut être prêt à répondre aux défis physiques. A ce niveau, je n’ai aucun souci. J’ai consenti le sacrifice de quitter Wolverhampton justement par souci de rester compétitif. Je le suis. Physiquement, je me sens frais.»

«Seul le coach décidera si je dois rester titulaire»

Titularisé face à l’Afrique centrale puis la Gambie, Adlène Guedioura ambitionne naturellement de conserver sa place. «Naturellement, j’aspire à rester titulaire. C’est mon but. Après, seul le coach décidera si je dois continuer à l’être ou non. Je suis à son entière disposition.»

«On jouera un mini-championnat en juin et on doit terminer leaders»

«Avec les trois matches qui se profilent à l’horizon, c’est un mini-championnat qu’on devra jouer en la circonstance. Chaque point de pris pourrait valoir son pensant d’or. Il faudrait du coup faire le plein. On doit terminer leaders.»

«Je ne suis pas encore fixé sur mon avenir»

En prêt de six mois à Nottingham Forest, Adlène Guedioura devrait retourner automatiquement à Wolverhampton. Est-ce à l’ordre du jour ? «Franchement, je n’en sais rien. Je n’ai encore rien décidé. Pour être clair, je ne sais pas où je jouerai la saison prochaine. Pour le moment, je suis en sélection et j’ai vraiment envie de laisser ça de côté. Il ne faut pas mélanger les choses. C’est sûr que si demain Arsenal me contacte, je dirai oui, sans hésiter, après avoir dicté mes exigences.» (rires)

«Mali-Algérie à Bamako ou ailleurs, ça n’a pas d’importance»

«Franchement, je n’ai pas envie de polémiquer sur le lieu de la domiciliation de notre match face au Mali. On jouera là où on sera obligé de jouer. Ça n’a vraiment pas d’importance.»

——————————-

Cyril Moine augmente la charge de travail

Pour ce troisième jour de stage de l’Equipe nationale, les deux éléments concernés par ce regroupement restreint des Verts qui s’effectue à Lisses, à savoir Hameur Bouazza et Adlène Guedioura, ont été soumis à un travail spécifique exécuté hier matin sous la houlette du préparateur physique de l’EN, Cyril Moine. Ainsi, cette séance d’entraînement, qui aura duré un peu plus d’une heure et quart, s’est effectuée en deux étapes. En effet, après avoir effectué un peu plus de 45 minutes de course à pied autour de la forêt mitoyenne au lieu de regroupement des Verts, suivis de quelques accélérations pour tester un peu leur endurance, Bouazza et Guedioura se sont par la suite adonnés à une série d’exercices de musculation  programmés par Cyril Moine, avant de rejoindre la salle de sport du centre Léonard Di Vinci pour poursuivre par des étirements à même de détendre un peu les muscles qui ont été mis à rude épreuve lors de cette troisième séance. Une séance similaire sera aussi au menu du duo international présent à Lisses, ce matin.

——————————-

Halilhodzic instaure le huis clos

Après avoir constaté que des fans venus prendre des photos souvenir avec Bouazza et Guedioura pourraient perturber son plan de travail, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a instauré le huis clos, hier, pour la séance d’entraînement de l’après-midi.

——————————-

Des photos pour les journalistes seulement !

Si le coach national a interdit toute présence à la séance de l’après-midi, il reste qu’il a permis aux journalistes présents à Lisses de prendre quelques photos de la séance d’entraînement de la matinée.

——————————-

Du footing pour Kourichi et Halilhodzic

Comme  à son habitude, le sélectionneur national a effectué 25 minutes de footing avec son adjoint, Noredine Kourichi, histoire de maintenir sa forme.

——————————-

Bouazza reçoit la visite de ses amis

Le natif de Paris, Hameur Bouazza, qui n’habite pas loin du centre de regroupement des Verts, reçoit régulièrement la visite de plusieurs de ses amis. Ainsi, le joueur de Millwall profite de ces retrouvailles pour échanger quelques discussions avec ses potes, à la réception de l’hôtel.

——————————-

Le stage de Lisses prend fin samedi

——————————-

Le retour à Alger prévu après-demain à 16h30

Le retour de la délégation algérienne est prévu ce samedi après-midi. Ainsi, le vol régulier d’Aigle Azur à destination d’Alger est prévu à 16h30. Dès leur arrivée, les staffs technique, médical et administratif de l’EN prendront résidence à l’hôtel Dar Diaf.

——————————-

Les fans n’étaient pas nombreux hier

Comparativement aux deux premiers jours du stage de l’Equipe nationale, le nombre des fans des Verts présents à l’hôtel à Lisses n’était pas assez considérable. Ce qui a facilité la tâche du sélectionneur national et des agents de sécurité chargés de veiller à la tranquillité de la délégation algérienne.  è