Blanc ne veut plus perdre des Meghni et des Yebda

Blanc ne veut plus perdre des Meghni et des Yebda

Blanc587458.jpgVraisemblablement, Laurent Blanc, le sélectionneur des Bleus, ne semble pas content de la fuite des éléments qui ont fait toutes leurs classes avec la sélection française pour, à la fin de compte, rejoindre la sélection de leur pays d’origine.

Citant l’exemple de l’attaquant sénégalais Moussa Sow, évoluant à Lille, l’ex-attaquant de l’OM n’est pas allé par quatre chemins pour critiquer les lois de la FIFA qui permettent aux joueurs de changer de sélections. «C’est un grave problème, on ne peut pas continuer comme ça. Il y a des joueurs qui font l’équipe de France U16, U17, U19, U20, U21 qui font même l’équipe de France A, puis quand on fait un match non officiel ça ne compte pas, et qui au dernier moment choisissent leur pays d’origine», a-t-il déclaré sur Canal Plus.

«C’est un grave problème pour le football français»

Sur ce qu’il compte faire pour que la France bénéficie de ces jeunes joueurs, Blanc avoue que c’est difficile d’atteindre cet objectif du fait que les lois de la FIFA ne sont pas en leur faveur. Toutefois, il déclare qu’ils feront le maximum pour convaincre les jeunes talents d’opter pour la France d’une manière définitive même s’il reconnaît que cela sera très difficile. «Notre travail, celui de la DTN particulièrement, c’est d’essayer de leur faire faire un choix pas facile, dès qu’ils seront en sélection à l’âge de 16, 17 et 18 ans, d’opter définitivement pour la France même si cela ne sera pas facile. C’est un grave problème pour le football français et il n’y a rien à faire, les lois sont contre nous.»

L’Algérie et le Maroc sont les plus visés

Même s’il n’a cité aucun nom, Blanc parle sans doute des joueurs algériens et marocains qui sont effectivement les plus ciblés par le sélectionneur français, vu leur grand nombre dans le championnat français et le fait qu’ils sont formés par des clubs français avant d’opter pour leurs sélections nationales d’origine.

Sans doute, ne veut-il pas que son pays perde des talents comme les deux internationaux algériens Yebda et Meghni, qui ont remporté la Coupe du monde avec la sélection française dans les jeunes catégories avant d’aller gonfler les rangs de l’Algérie. Blanc estime que c’est anormal que des joueurs formés en France rejoignent leurs sélections d’origine et tire la sonnette d’alarme en réclamant qu’une solution soit trouvée une bonne fois pour toutes, ce qui arrangerait ensuite les affaires de la sélection française qui a beaucoup souffert de ce problème ces dernières années.

Une chose est sûre, la FFF ne croisera pas les bras et fera certainement le nécessaire pour bénéficier de tous les jeunes talents formés par les clubs français. C’est un message indirect pour les autres pays tels que l’Algérie qui est ainsi sommée de former ses propres joueurs et d’arrêter de puiser dans le vivier des joueurs formés à l’étranger.