Benzema en tenue saoudienne : “un compagnon de l’islamisme”, président du RN Bardella

Benzema en tenue saoudienne : “un compagnon de l’islamisme”, président du RN Bardella

Karim Benzema, célèbre footballeur français, se trouve au cœur d’une vive polémique depuis qu’il a partagé sur Instagram une photo de lui vêtu d’une tenue traditionnelle saoudienne. Le président du Rassemblement national, Jordan Bardella, l’accuse d’être “un compagnon de route de l’idéologie islamiste” en raison de ce choix vestimentaire et de son récent transfert au club Al-Ittihad en Arabie saoudite.

Le 24 septembre, Karim Benzema a partagé une photo de lui sur son compte Instagram, arborant une tenue saoudienne traditionnelle. Cette publication a suscité un engouement considérable, récoltant plus de 3,4 millions de likes sur Instagram. Toutefois, cette photo a également attiré l’attention de Jordan Bardella, qui y voit un signe de soutien à l’idéologie islamiste.

Le transfert de Karim Benzema au club Al-Ittihad en Arabie saoudite a été un sujet de débat depuis son annonce. Certains ont critiqué le choix du joueur de quitter le Real Madrid pour rejoindre une ligue moins médiatisée, tandis que d’autres ont salué la décision en mettant en avant les salaires attractifs offerts aux joueurs évoluant en Arabie saoudite. En outre, il est de plus en plus courant que ces joueurs se voient confier des rôles d’ambassadeur pour la monarchie du Golfe.

Les accusations de Jordan Bardella : une prise de position tranchée

Le président du Rassemblement national, Jordan Bardella, n’a pas tardé à réagir à la publication de Karim Benzema en tenue saoudienne. Il a affirmé que le joueur était “un compagnon de route de l’idéologie islamiste”, soulignant ainsi sa cohérence avec son choix de vie en Arabie saoudite. Jordan Bardella, député européen, est allé jusqu’à affirmer que Benzema adhère à un mode de vie islamiste.

La polémique actuelle n’est pas la première pour Karim Benzema. En effet, en 2020, Damien Rieu, militant d’extrême droite et candidat malheureux aux législatives de 2022 à Nice, avait déjà lancé des accusations similaires à l’encontre du footballeur. Il avait tweeté un montage photo de Benzema aux côtés de combattants islamistes en armes, suggérant que le joueur cherchait à transmettre un message. Damien Rieu avait été jugé pour diffamation, mais il a finalement été relaxé par le tribunal correctionnel de Lyon, qui a considéré que ses propos pouvaient bénéficier de la bonne foi, malgré leur caractère diffamatoire.

La polémique autour de Karim Benzema et de son prétendu soutien à l’idéologie islamiste continue de susciter des débats passionnés. Certains estiment que le choix vestimentaire du footballeur et son transfert en Arabie saoudite sont des signes clairs de son adhésion à des valeurs islamistes, tandis que d’autres considèrent que ces accusations sont infondées et reposent sur des interprétations erronées.

A LIRE AUSSI : La compagne de Karim Benzema, Jordan Ozuna, annonce sa conversion à l’Islam

Outre les déclarations de Jordan Bardella, cette polémique a également entraîné des réactions diverses au sein de la classe politique et du monde du sport. Certains politiciens ont pris position en faveur de Karim Benzema, soulignant son droit à la liberté d’expression et à son choix vestimentaire. D’autres, en revanche, ont exprimé leurs préoccupations quant à l’influence potentielle de l’idéologie islamiste dans le sport.