Benchikha confronté à une crise de gardiens de but

Benchikha confronté à une crise de gardiens de but

benchikha_284806332.jpgDepuis plus d’une année, les médias sont revenus en long et en large sur les déboires de l’EN en attaque. Les attaquants ne marquaient plus, c’était à se demander s’il ne fallait inventer des joueurs.

Aujourd’hui, si le problème n’est pas résolu, un autre souci semble toucher le staff technique d’Abdelhak Benchikha. Y a-t-il un problème de gardien de but chez les Fennecs ? Si dans un passé pas très lointain, les sélectionneurs de l’EN ne rencontraient pas de problèmes pour trouver un titulaire à part entière pour le poste en question, il semble qu’en ces temps, il est devenu difficile à Benchikha de trouver 6 portiers. Exactement, il en faudrait 6 dans les mois qui viennent. Les échéances sont devant nous, dans les mois voire les jours à venir. Trois gardiens seront destinés à l’Equipe nationale des locaux et trois autres devraient faire partie de l’Equipe nationale A. Le niveau des gardiens de but en championnat a sensiblement régressé et il va falloir cravacher dur pour dénicher les oiseaux rares.

Chaouchi a aussi besoin d’élever son niveau

L’on a toujours reproché à Faouzi Chaouchi son comportement bisbille, parfois irréfléchi. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’est plus sélectionné. Le staff technique des Verts sans doute sur «ordre» de la FAF ne l’a plus convoqué depuis le Mondial. Abdelhak Benchikha, qui a rencontré le gardien de l’Entente de Sétif tout récemment afin de mettre avec lui les points sur les i, lui a conseillé de revoir son comportement s’il espérait être de nouveau sélectionnable. Mais cela va-t-il suffire pour faire gagner à l’EN un gardien de niveau international ? Rien n’est moins sûr si l’on juge bien sûr Chaouchi sur la durée. En effet, le Ménaïeli a souvent fait chaud blanc lorsqu’il s’agit de régularité. Le Chaouchi d’il y a trois ans est resté le même. Il n’a pas du tout progressé ou peu. Ce qui s’entend qu’il a besoin d’élever aussi son niveau s’il veut vraiment récupérer sa place en sélection, car à ce niveau, Mbolhi lui a mis la barre très haut.

Zemmamouche ne fait plus mouche !

Mohamed Lamine Zemmamouche, longtemps considéré comme un futur grand gardiens, semble en pâtir. Le Mouloudéen est à l’image de son club. Décevant jusque là, l’ex-Usmiste n’arrive pas à émerger. Très sérieux, il faut le lui reconnaître, Zemmamouche subit, à priori, le mauvais démarrage de son équipe en championnat. Ceci fait qu’il devrait se retrousser les manches s’il espère convaincre Benchikha, un peu plus, d’ailleurs que ses autres concurrents en raison de ses incartades à répétition qui ont fini par exaspérer le sélectionneur.

Si Mohamed, entre le zist et le zest

Si Mohamed n’est plus lui aussi rassurant qu’il en donnait l’air au départ. Le portier de la JSMB encaisse des buts à la pelle. Si jusqu’à maintenant, il reste numéro 1 chez les A’, rien ne dit qu’il le restera d’ici au CHAN un peu, ou plutôt beaucoup, en raison de l’ascension fulgurante de Doukha, plus convaincant, il faut le dire.

Ghanem était une solution, mais plus maintenant

Ghanem, le gardien de l’ASO, avait bien plu à Benchikha à un moment. L’ex-portier de l’USMB constituait bien une solution pour le sélectionneur, mais celui-ci a, semble-t-il, révisé son opinion après son rendement décevant face au CRB. La preuve en est, Ighil, son entraîneur en club, s’était mis depuis à lui préférer Kouadria, sa doublure.

Ouadah, Asselah et Abdouni pas d’actualité

Ouadah (USMAn), Asselah (JSK) et Abdouni (USMA) ne semblent plus aussi faire l’affaire aux yeux du sélectionneur en raison de leur rendement en dents de scie. La régularité dont Benchikha fait un critère important de sélection semble en tout cas faire défaut aux trois portiers cités ci-dessus.

Les gardiens des U23 remplaçants en club

Les gardiens des U23 qui ont fait montre de bonnes dispositions lors du tournoi de l’UNAF joué au Maroc et à plus forte  raison, Azouzi, le gardien de l’USMA, ne sont que de simples doublures en club, car  relégué au second plan par des noms que soi-disant noms que nous avons cités.

Drid : «Chez nous, les entraîneurs des gardiens se contentent des échauffements»

«Pour moi, cette crise pourrait s’expliquer par le fait qu’on n’a pas d’entraîneurs des gardiens valables. Ceux qui sont actuellement en poste se contentent d’échauffer leur gardien avant un match alors qu’ils sont censés élever leur niveau aux entraînements.»

«Pour moi, Doukha est le meilleur actuellement»

«Si je dois élire un gardien actuellement, je voterai sans hésiter pour Doukha. Ce garçon est en train de réaliser de belles choses en club. Il mérite qu’on s’intéresse à lui et, pourquoi pas, qu’on lui donne une chance.»