Benchikha au sujet de Chaouchi, «Cette affaire me dépasse»

Benchikha au sujet de Chaouchi, «Cette affaire me dépasse»

Benchikha_943145438.jpgFaouzi Chaouchi, qui a écopé de trois matches de suspension lors de la CAN, pourra-t-il purger sa sanction avec l’EN A’ en CHAN, comme l’a suggéré Hannachi ? Une question qu’on a abordée, hier avec Benchikha.

Le coach des A’ n’apporte pas de réponse définitive, mais il souligne des points très importants. Lors de la conférence de presse qu’il a animée, hier, au 5-Juillet, il a déclarée : «Chaouchi ! Un dossier qui me dépasse.

Il ne peut purger avec nous.» Une façon de mettre fin à toutes les spéculations. A la fin du point de presse, on a insisté avec l’entraîneur en lui faisant savoir qu’on pouvait déjouer les lois pour le bien de l’Algérie. Benchikha continue à affirmer : «Il faut savoir que la liste a été envoyée à la CAF.

Une liste ou figurent 30 joueurs et le nom de Chaouchi n’y est pas. Je ne pense pas qu’il peut être retenu pour la CHAN.» On continuera à insister, en demandant au coach s’il y aurait possibilité pour le match de la phase retour, Benchikha dira : «Il faut savoir que je ferai tout pour le bien de mon pays.

Je ne sais pas s’il y aura possibilité d’incorporer Chaouchi en cours de route. Ce dont je suis certain, c’est qu’on ne peut changer la liste maintenant.

Mais, est-ce possible lors du match de la phase retour ?

On verra ! Pour le moment, je me concentre sur le match de samedi qui est très important pour nous.» Donc, il reste un brin d’espoir pour voir Chaouchi purger sa suspension en CHAN. On verra si la CAF permettra à Benchikha d’apporter des changements à la liste qu’il a envoyée.

A. Z.

Benchikha : «Samedi, mes joueurs auront la chance de montrer ce qu’ils ont dans le ventre»

C’est devant un parterre de journalistes à la salle du 5-Juillet, hier matin à 11h, que le premier responsable de la barre technique des A’ a fait son entrée pour le point de presse accompagné par son staff et deux de ses joueurs, à savoir Metref et Maïza. Plusieurs points ont été abordés et qu’on vous présentera dans ce qui suit.

D’emblée, Abdelhak Benchikha donne un petit résumé sur le stage qui a débuté dimanche dernier pour que tout le monde sache ce qu’ont fait les Verts en cette période. «Comme tout le monde le sait, on est entrés en stage dimanche dernier, j’ai convoqué 21 joueurs. Il y a eu du biquotidien pendant deux jours, c’était lundi et mardi. Pour aujourd’hui (hier, mercredi), ça sera une seule séance pour travailler la technique. Pour la dernière séance qui est prévue vendredi, ça sera une séance de stratégie et de balles arrêtées.» Une façon de faire savoir que tout va pour le mieux dans la maison des Fennecs.

«J’ai perdu Saïbi et Gasmi»

Pour la partie de samedi, Benchikha va effectuer des changements. Il ne l’a pas annoncé ouvertement, mais il dira à cet effet : «Saïbi ne sera pas avec nous. Il a contracté une blessure dans son club, il a été remplacé par son camarade Slimani. Il y a aussi Gasmi qu’on tente de remettre sur pied. Mais s’il ne sera pas prêt, pas de souci, on a des joueurs qui peuvent le remplacer dans son poste de milieu. Je ne me prends pas la tête, j’ai des joueurs sur qui je peux compter. L’ossature, je l’ai depuis le mois d’octobre.» En fait, Gasmi souffre d’élongation et ne peut être prêt pour le défi de ce samedi.

«On a demandé à jouer à Koléa»

Comme tout le monde le sait, la partie contre les Libyens était prévue sur la pelouse du stade du 5-Juillet. Néanmoins, on a changé le lieu en optant pour Koléa. Benchikha explique ce point : «En fait, lors du match amical contre le Lichtenstein, il y a eu plein de monde qui est venu pour nous. Afin de leur rendre hommage, on a demandé à jouer à Koléa. Il y a aussi les joueurs qui sont venus me dire que la pelouse de Koléa était bonne et qu’ils aimeraient bien jouer là-bas. En plus, ils ont gagné à Koléa et voudraient continuer à le faire. Ajoutez à cela, les joueurs ont des repères dans ce stade. Tout cela a fait basculer notre choix en optant pour Koléa.»

«Je prends tout mon temps avant de choisir mon onze»

«Je ne me précipite pas. Je prends tout mon temps avant de décider du onze. Je préfère laisser mes joueurs tous concentrés. Car si par malheur je donne l’équipe-type aujourd’hui et qu’à la veille un joueur se blesse ou qu’une rage de dents arrive, comment ferai-je pour remettre dans le bain le joueur que je n’ai pas mis dans le onze ? Je reste vigilant, je préfère garder dans ma tête le groupe qui jouera.» Néanmoins, le coach dira : «Possible qu’il y ait des changements.»

«La Libye ou le Brésil, le plus important c’est d’être au top»

En ce qui concerne l’adversaire du jour, Benchikha dira : «La Libye, on connaît comme elle nous connaît. On a des informations sur certaines individualités. La Libye prépare son équipe pour 2013. Ils y ont mis tous les moyens. Néanmoins, je tiens à dire que l’adversaire m’importe peu. Le plus important, c’est que mon groupe soit prêt pour relever le défi. Jouer la Libye ou le Brésil, le plus important c’est d’être au top.

Car comme je leur ai dit, samedi, ils seront devant leur destin. A eux de faire en sorte de revaloriser le joueur local. Soit, on est forts et on le montre samedi. Soit notre adversaire est plus fort et là, il faut le dire qu’on n’est pas capables.»

«Le match contre le Lichtenstein a été tout bénef’»

Les Fennecs ont joué le 3 mars dernier un match amical contre l’équipe A du Lichtenstein. L’Algérie a battu son adversaire par le score de 3 buts à zéro. Benchikha a relevé des faiblesses au niveau de sa troupe. D’ailleurs, il l’explique dans ce qui suit : «Avant toute chose, je tiens à préciser qu’il ne faut pas prendre ce rendez-vous amical comme repère. Je dirai, en fait, que j’ai noté des failles. Un match n’est jamais parfait.

Il y a eu le 3 mars dernier des temps forts et des temps faibles aussi. J’avais dit à mes joueurs que notre adversaire a pu passer deux fois par un face à face. Ce n’est pas acceptable. Car on avait des soucis dans notre replacement défensif.

En fait, quand on a le ballon, on sait jouer, mais quand on le perd, on ne sait plus quoi faire. C’est un souci qu’on trouve dans le monde entier, mais en Algérie c’est pire. Dans l’ensemble, je dirai que le match contre le Lichtenstein a été tout bénef.»

«Le match retour a été avancé pour le 17 avril»

Dans notre discussion avec lui, Benchikha nous a donné une information importante qui concerne le match retour. Il dira : «Le match retour a été avancé pour le 17 avril.» Sachant que dans un premier temps la partie était fixée pour le 27 avril, puis elle a été avancée de dix jours on a voulu savoir le pourquoi de ce changement de date, le sélectionneur ajoutera : «Les Libyens nous ont demandé d’avancer la date, car il y a un sommet arabe prévu chez eux. On a donné notre accord. Il reste juste à officialiser avec la CAF.»

Voulant savoir si cette date ne pourrait-elle pas influencer sur son groupe, Benchikha ajoutera : «C’est une arme à double tranchant. Tout dépend du match de samedi. Si on gagne le pari samedi, on aura un bon moral pour la suite, si c’est le contraire ça va être dur.»

Le rendez-vous de la phase retour va être avancé. Tout sera officialisé prochainement car c’est la CAF qui aura le dernier mot.

«Il est encore tôt pour parler de mon avenir»

Avant de clore l’entrevue avec le sélectionneur des A’ et de l’EN olympique, on lui a demandé qu’en est-il de son avenir de avec l’EN. Avec son franc-parler habituel, Benchikha dira : «Je suis un fonctionnaire à la FAF. Je reste à la disposition de mon pays. Le jour où j’ai choisi de prendre sous mon aile les A’ et l’EN Olympique, je savais ce que je faisais. Incha Allah, on va préparer ensemble la CHAN. On est en train de préparer comme il se doit le match de samedi, avec cette conviction de gagner le rendez-vous.

Après, on verra. Je pense, qu’il est encore tôt pour parler de mon avenir avec l’EN.» En somme, dans la salle des conférences du 5-Juillet, on a rencontré un coach décidé à faire le maximum pour revaloriser le joueur local. Car il croit très fort en notre football.

Il a su propager ce virus au sein de sa famille qui a retrouvé le moral et qui veut, elle aussi, montrer à tout le monde que les locaux peuvent à eux seuls faire la différence. Rendez-vous pris alors pour samedi, afin de voir à l’œuvre les capés de Benchikha face aux Libyens lors du match aller…

A. Z.