Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»

lundi 18 novembre 2019 à 15:19
Source de l'article : Lebuteur.com

Quatre jours après leur éclatante victoire face à la Zambie (5-0) au stade Mustapha-Tchaker de Blida, pour le compte de la première journée des éliminatoires de la CAN-2019, les joueurs de la sélection nationale sont appelés à disputer un autre match, cette fois-ci en dehors de leurs bases, contre le Botswana. Une rencontre qui devrait, selon toute vraisemblance, être plus compliquée que celle disputée jeudi dernier contre les Zambiens. D’abord, en raison des conditions climatiques, totalement différentes de l’Europe, mais surtout à cause du terrain catastrophique sur lequel la partie va se jouer ce soir. Aussi, l’adversaire n’est pas si faible que cela, en témoigne le résultat nul qu’il a pu obtenir vendredi soir au Zimbabwe (0-0).

Et à ce propos, on a appris que le sélectionneur national Djamel Belmadi a tenu, dans ses différents discours aux joueurs depuis leur arrivée au Botswana, à les sensibiliser quant à la difficulté de la tâche qui les attend, les appelant notamment à jouer la rencontre avec combativité pour espérer faire la différence et revenir à la maison avec un bon résultat.

Belmadi qui a eu le temps nécessaire pour analyser et décortiquer le jeu de cette équipe botswanaise, a prévenu ses poulains contre « tout excès de confiance » qui pourrait les conduire à sous-estimer l’adversaire et croire que la partie sera simple à gérer. Le coach national veut voir un maximum de concentration et d’abnégation de la part de ses joueurs, ce soir, afin d’éviter toute mauvaise surprise.

«On doit terminer le boulot et bien finir l’année»
Selon nos informations, Djamel Belmadi a d’abord félicité ses joueurs suite au record historique obtenu jeudi soir, avec la belle victoire face à la Zambie. L’équipe actuelle devient en effet la seule génération de l’histoire à avoir aligné 16 matchs de suite sans concéder la moindre défaite. Un parcours exceptionnel entamé il y a tout juste un an de cela par une brillante victoire décrochée à Lomé face au Togo (1-4). Le sélectionneur national a donc tenu à rendre hommage à ses capés pour cet exploit, sans manquer toutefois de leur rappeler la nécessité de maintenir cette cadence et ne pas croire que l’objectif a été atteint. A ce propos, il leur a demandé de terminer le boulot en allant chercher une nouvelle victoire au Botswana et ainsi finir l’exceptionnelle année 2019 en beauté. Un message capté 5/5 par les camarades de Baghdad Bounedjah.

«On doit jouer rapidement vers l’avant» 
En évoquant avec ses poulains la rencontre de ce soir, le coach national Djamel Belmadi a insisté sur le fait de jouer rapidement vers l’avant et ne pas trop conserver le ballon. Cela en raison notamment de la mauvaise qualité de la pelouse qui ne devrait pas permettre aux joueurs techniques que comptent la sélection de produire leur football habituel. Par conséquent, il a été recommandé aux coéquipiers de Youcef Belaïli de jouer un jeu direct et éviter ainsi des pertes de balles qui pourraient coûter cher à notre équipe et profiter à l’adversaire habitué à l’état du terrain et qui peut s’appuyer sur ses capacités physiques pour faire la différence aussi. On se souvient que Belmadi a tenu le même discours à ses joueurs lors du déplacement à Lomé, l’année dernière pour affronter le Togo.

En raison de l’état catastrophique de la pelouse synthétique de Lomé, le coach avait exigé de ses joueurs de jouer rapidement vers l’avant afin de mettre à mal l’adversaire et ne pas lui permettre de presser haut. Belmadi sait que le jeu en possession en Afrique noire ne peut en aucun cas constituer une solution pour obtenir les victoires, encore plus avec les mauvaises conditions de jeu qui caractérisent ces pays.

«Il y a des places à gagner, battez-vous !»
Enfin, l’ancien sociétaire de l’Olympique de Marseille a rappelé à ses joueurs qu’en sélection «rien n’est figé» et qu’ils feraient une erreur de croire qu’ils sont (pour certains) certains d’être appelés au prochain stage s’ils ne font pas les efforts nécessaires. A cet effet, il leur a bien expliqué qu’il y a encore des places à gagner au sein de cette sélection, même si, pour l’heure, prendre une place de titulaire semble compliqué au vu des bons résultats de l’équipe depuis la dernière CAN. Toujours est-il, Belmadi mise sur l’investissement de tout le groupe pour aider l’EN à finir l’année 2019 sur une autre victoire et ainsi préparer sereinement les matchs du mois de mars prochain qui entreront dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Le tirage au sort est prévu en janvier.

Saïd F.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
77 queries in 15,362 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5