Belhimer : Maintenant, il faut aller très vite vers la démission de Bedoui

lundi 16 septembre 2019 à 11:22
Source de l'article : Radioalgerie.dz

«Après la satisfaction du volet institutionnel et juridique, il reste maintenant à accéder aux conditionnalités politiques du Panel», a déclaré, ce lundi, le président de la Commission politique de l’instance nationale de dialogue et de médiation, Amar Belhimer qui appelle à «aller très vite vers la démission de l’actuel premier ministre, Noureddine Bedoui».    

«Les hautes autorités a qui on a remet le rapport ont accédé au volet institutionnel et juridique avec la mise en place de la Haute autorité indépendante d’organisation des élections et  l’amendement de la loi organique relative aux élections,  il reste maintenant à accepter les conditionnalités politique du Panel», insiste M. Lors de son passaage dans l’émission l’invité de la rédaction.

Si le Panel considère, sur la base de son rapport remis aux «hautes autorités», que le Chef de l’Etat doit «rester à sa place», il exige, cependant, le départ de Bedoui qui «traine une responsabilité dans la répression des mouvements de protestation» et considéré comme «chef d’orchestre des fraudes électorales et locales en 2017», indique l’invité de la Chaine 3.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
62 queries in 0,275 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5