Belhadj «Aucun club anglais ne m’a contacté»

Belhadj «Aucun club anglais ne m’a contacté»

e46-nadir-belhadj.jpgProfitant de la présence de l’arrière gauche de l’EN, Nadir Belhadj, hier à l’aéroport d’Alger, on l’a questionné sur les récentes informations rapportées par le site SkySport, dans sa version anglaise, au sujet de l’intérêt qu’auraient manifesté certains clubs de Premier League pour l’enrôler durant cette période de marché des transferts. Au début, le joueur s’est poliment excusé de nous accorder d’interview, mais, suite à notre insistance, il a accepté de nous parler de sa situation en club uniquement et de clarifier certains points le concernant.

«Je tiens à dire que tout ce qui a été rapporté ici et là concernant un probable départ de ma part d’Es-Sadd est complètement faux. On a dit aussi que des clubs anglais m’avaient sollicité récemment. Là aussi, je précise que je n’ai rien reçu. Je n’ai pas eu de sollicitations d’aucune autre formation et actuellement je me concentre uniquement sur mon club.»

«Je me sens bien à Es-Sadd»

L’ancien sociétaire de Portsmouth s’est voulu plus explicite, en assurant qu’il n’envisageait pas du tout à l’heure actuelle de quitter le Qatar et revenir dans le Vieux continent. Il se sent à l’aise dans son club d’Es-Sadd et il compte honorer son contrat jusqu’au bout.

«Je ne vois pas ce qui me pousserait à envisager un départ d’Es-Sadd. Je me sens parfaitement bien dans ce club et je sens depuis quelque temps que je progresse. Comme vous le savez sans doute, dans quelques semaines, je disputerai avec le club les quarts de finale de la ligue des champions asiatique. Je compte bien m’illustrer dans cette prestigieuse compétition et pourquoi pas, l’emporter. Actuellement, je suis à 100% à Es-Sadd. »

«Physiquement, je suis au top»

Contrairement à son concurrent direct en sélection à ce poste d’arrière gauche, en l’occurrence Djamel Mesbah, qui n’a pas encore pris part cette saison à un match officiel (le championnat italien devait débuter avant-hier, mais le syndicat des joueurs italiens a observé une grève), Nadir Belhadj accumule déjà deux rencontres officielles avec sa formation qatarie avec laquelle il a disputé la Coupe Jassem. A ce propos, le joueur nous a signifié qu’il se sentait bien physiquement et qu’il était prêt à reprendre sa place dans le onze rentrant face à la Tanzanie.

«Oui, je pense que désormais je me suis bien acclimaté au temps chaud qu’il fait au Qatar. Actuellement, je peux vous dire que je me sens super bien sur le plan physique et je me sens apte à jouer face à la Tanzanie. Ça va être un match difficile, mais on essayera de ramener un résultat positif qui nous permettra de croire jusqu’au bout à nos chances de qualification» a-t-il conclu.

S. F.

Les joueurs ont refusé d’accorder des interviews

Comme il fallait s’y attendre, Meghni, Ziani et autres Belhadj et Ghezzal, ont refusé poliment de nous accorder des interviews à leur arrivée à l’aéroport Houari-Boumediene d’Alger, hier matin. Ces joueurs nous ont signifié qu’ils n’avaient pas la permission de s’exprimer dans les médias. Cela fait suite à l’interdiction prononcée par le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, qui; lors du dernier stage à Marcoussis, a informé ses poulains que désormais, pour accorder des interviews, il fallait avoir son accord. Notons néanmoins que l’international d’Es-Sadd nous a quand même formulé quelques déclarations qui concernent son actualité en club et non avec la sélection.

Ziani épuisé par le voyage

A sa sortie de l’aéroport d’Alger, l’international algérien d’Al-Jaish, Karim Ziani, paraissait très éprouvé par le long voyage qu’il venait d’effectuer de Doha. Si ses coéquipiers, Meghni et Belhadj gardaient le sourire, l’ancien joueur de Wolfsburg était quant à lui complètement out. Il faut dire que la grosse chaleur qui sévit actuellement au Qatar a eu son effet négatif sur le joueur.

Meghni peine à s’habituer à l’humidité du Qatar

Le meneur de jeu de la sélection nationale, Mourad Meghni, s’est dit satisfait de ce qu’il a produit jusque-là avec sa formation d’Umm Salal, même s’il assure qu’il peut encore faire mieux. L’ancien joueur de la Lazio Rome nous a surtout avoué qu’il trouvait beaucoup de peine à s’habituer et s’acclimater à l’humidité qu’il y a à Doha. «Jouer le soir sous 35 degrés et un taux d’humidité de 80%, c’est l’enfer. C’est vraiment une souffrance. J’attends avec impatience l’arrivée de l’automne (Il rit)» nous a dit Meghni hier en marge de sa présence à l’aéroport.

Il a été assailli par les fans

Comme attendu, la sortie des joueurs de l’EN de l’aéroport Houari Boumediene hier matin n’est pas passé inaperçue. En effet, les nombreux voyageurs algériens qui se trouvaient sur place n’ont pas raté l’occasion de la présence des Ziani and Co pour se rapprocher d’eux et prendre quelques photos souvenirs. Bien évidemment, Mourad Meghni, qui reste la coqueluche incontestée des supporters des Verts, a été assailli par des dizaines de fans qui voulaient tous s’approcher de lui. Si ses partenaires, Ziani et Belhadj, ont pu se dérober, l’ancien sochalien a été pris d’assaut et a trouvé beaucoup de peine pour rejoindre le véhicule de la fédération. Notons néanmoins que l’engouement des supporters fut assez faible par rapport à il y a quelques mois de cela où l’on frisait l’hystérie.