BEJAIA, Vieux port de commerce,Lancement des travaux de réalignement des quais

BEJAIA, Vieux port de commerce,Lancement des travaux de réalignement des quais

port---22.jpgLongtemps retardé, un projet de réalignement des quais du vieux port de commerce de Béjaïa va rentrer bientôt en réalisation, l’entreprise Cosider, engagée à cette fin, ayant déjà entamé l’installation de son chantier, a annoncé le P-DG de l’entreprise portuaire de Béjaïa, M. Djelloul Achour.

D’une importance jugée « capitale » pour le trafic portuaire et la sécurité de la navigation, sa concrétisation s’est précipitée après que la contrainte essentielle à l’origine du retard ait été levée, précise l’APS, soit, entre autres, la présence, depuis des années, d’un navire étranger à l’abandon sur un des quais, qui avait inhibé toute possibilité d’intervention sur le côté ouest de la plateforme. Il y a quelques jours, ayant été sabordé par dynamitage au large des côtes de Béjaïa, le navire Labici-B a ostensiblement fait de la place, en matière de capacités d’accostage du port, et favorisé l’opportunité de lancer le projet en question qui porte sur la réalisation de travaux de réalignement de quatre quais, localisés dans le môle du vieux port, sur un linéaire totalisant 386 mètres. Il s’agit, en l’occurrence, du quai central (poste 08) et des quais nord-ouest, comprenant les postes 09, 10 et 11, dont l’état présente des « dégradations structurelles et des affaissements du terre-plein pouvant générer des risques majeurs à la navigation maritime », a expliqué M. Achour à l’APS. Dédié au trafic voyageur, un quai mitoyen s’était déjà effondré en 2005, affectant dans son mouvement plusieurs structures attenantes. Son renforcement et son rempiétement a concerné alors les quais pêcheurs (poste 5) et nord (poste 06), « retapés » sur un linéaire de 270 mètres, a encore ajouté le P-DG, notant que cette précarité est due à « l’obsolescence d’une grande partie de la plateforme, construite au début du siècle dernier ».

Les nouveaux travaux envisagés devraient apporter, aussi, une solution de confortement définitive à l’état de la partie ouest du port. En fait, lls consistent à démolir toutes les structures existantes et leur remplacement par une superstructure en béton unique. Conçu en off-shore, le traitement prévu va s’accompagner également d’un gain complémentaire de sept (07) hectares de terre-plein ainsi que du dragage du bassin qui va être porté à plus de 09 mètres de tirant d’eau.

Etalés sur 03 ans, à la fin des travaux, le port de Béjaïa va pouvoir permettre l’accostage des navires de gros tonnages, la réception des car-ferries dans un nouveau poste (RoRo), l’augmentation de ses surfaces de stockage et d’offrir de meilleures conditions de sécurité.

Par : Bouziane Mehdi