BÉJAÏA, Brahim Meziani du FFS élu P/APW

BÉJAÏA, Brahim Meziani du FFS élu P/APW

bejaia.jpgLe parti du Front des forces socialistes s’est emparé de la présidence de l’Assemblée populaire de wilaya de Béjaïa, à l’issue d’un vote à bulletin secret, qui s’est déroulé avant-hier au siège de la wilaya.

Ainsi, Maître Brahim Meziani, tête de liste FFS et seul candidat à ce scrutin, puisque c’est la seule liste ayant obtenu 35%, a été élu avec 22 voix pour sur les 43 votants, alors que les 21 autres élus ont voté contre. Notons qu’au début, les élus FLN, RCD et RND ont refusé le mode du vote à bulletin secret, préférant celui à main levée.

Toutefois, le président de la séance avait maintenu le vote à bulletin secret. Sachant que le FFS a obtenu 20 sièges lors des dernières élections, et qu’il n’a conclu aucune alliance formelle avec les autres formations politiques composant cette assemblée, à savoir le FLN et le RCD qui ont obtenu chacun 9 sièges, et le RND avec 5 sièges, plusieurs s’interrogent sur l’identité des deux voix qui ont choisi de rallier le FFS en discrétion. Par ailleurs, nous apprenons que des habitants du village El Merdj Ouamane, dans la commune d’Amizour, ont procédé hier à la fermeture de la RN75 pour contester l’élection de M. Bouzidi,

qui a conduit la liste FFS dans cette municipalité, à la tête de ladite APC. Ces protestataires ne comprennent pas comment la présidence de cette mairie n’est pas revenue au FLN qui a obtenu une majorité relative avec 6 sièges, alors que le FFS n’a obtenu que 4 sièges. L’explication est que le FLN, bien que majoritaire, a été réduit à néant à la faveur d’une alliance conclue entre le FFS et deux autres listes indépendantes.

Riad Madi