Bedoui : »Il est temps pour que l’économie et l’investissement générateur de richesses deviennent la première priorité de la commune »

Bedoui : »Il est temps pour que l’économie et l’investissement générateur de richesses deviennent la première priorité de la commune »

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé samedi lors de l’inauguration du siège de la commune d’Ain Touta (Batna) que « le temps est venu pour que l’économie et l’investissement générateur de richesses et d’emplois deviennent la première priorité de la commune ».

M. Bedoui a souligné l’importance des petites zones industrielles pour « dynamiser l’investissement et donner à la commune équilibre, richesse et responsabilité dans la création d’emplois » tandis que, a-t-il soutenu, « le budget de l’Etat assure la réhabilitation et la prise en charge des grands projets ».

« Si la commune bouge dans le domaine de l’investissement, l’économie nationale bougera davantage », a encore affirmé le ministre.

Il a en outre salué les efforts déployés par la commune d’Ain Touta, considérée comme « un modèle de la dynamique de développement générée par ses propres revenus » soulignant la possibilité de bénéficier de crédits non  rémunérés du Fonds des collectivités locales si les projets ont un caractère économique pour les communes telles Ain Touta qui a investi dans un abattoir communal, un marché de vente de voitures et formulé une demande pour ka création d’une petite zone d’activités.

Lançant les travaux d’une nouvelle zone des activités à Barika financés par le Fonds de garantie et de solidarité des collectivités locales, M. Bedoui a appelé à offrir toutes les facilités aux investisseurs à l’échelle locale et nationale. Il a estimé à ce propos que la problématique du foncier industrielle a été éliminée à travers le pays et la seule wilaya de Batna dispose actuellement d’environ 1000 hectares.

« Il est de notre responsabilité en tant qu’autorités publiques, a ajouté le ministre, d’éliminer les procédures bureaucratiques et de prendre en charge les préoccupations des investisseurs qui sont des partenaires dans la dynamisation de l’économie et la création de richesses et emplois ».

Présidant la cérémonie de lancement des travaux de doublement de la RN-28 sur un tronçon de 14 km entre Barika et Seggana pour un montant de 700 millions DA, le ministre a salué l’esprit de solidarité manifesté dans l’initiative des entrepreneurs de réaliser ce projet à titre bénévole

« Notre défi est économique que l’on relève avec des mains algériennes », a déclaré le ministre qui a également salué le projet de fabrication de fibres aluminium concrétisé par un investisseur privé à Barika qu’il a inauguré.

« On est satisfait lors du constat du partenariat entre les autorités publiques, les autorités locales, les hommes d’affaires et les investisseurs’’, a indiqué le ministre qui ce souligné que « ce produit  aujourd’hui fabriqué par des mains algériennes à travers un partenariat avec des experts étrangers et un taux d’intégration acceptable était importé à coups de devise ».

Le ministre a ensuite inauguré une résidence universitaire de 1000 lits à Barika et un complexe avicole de production d’úufs d’une capacité de 250.000 unités/jour réalisé par une investisseur privé à Ouled Djehich dans la commune de Bitam.

Il a également posé la première pierre d’un périmètre d’irrigation agricole spécialisé en oléiculture dans la commune de M’doukal.