Barrages filtrants : l’accès à Alger fortement perturbé

La gendarmerie nationale a commencé à installer ce jeudi 19 septembre 2019 des barrages filtrants au niveau de l’autoroute Est­-Ouest pour contrôler l’accès à Alger, à la veille du 31ème vendredi de mobilisation populaire.

En effet, des véhicules antiémeutes ont pris position en plusieurs endroits de cet important axe routier, notamment à l’entrée de Lakhdaria et près des deux tunnels de Bouzegza, dans la wilaya de Boumerdès, rapporte le ce jeudi quotidien El Watan.

Le renforcement des barrages filtrants a été décidé sur les instructions du chef d’Etat-major, Ahmed Gaid Salah, qui a affirmé hier, lors de son déplacement à la 6è Région militaire, à Tamanrasset, avoir donné des instructions pour interdire l’accès à la capitale aux manifestants.

« J’ai donné des instructions à la Gendarmerie nationale pour faire face avec fermeté à ces agissements, à travers l’application rigoureuse des réglementations en vigueur, y compris l’interpellation des véhicules et des autocars utilisés à ces fins, en les saisissant et en imposant des amendes à leurs propriétaires», a-t-il affirmé.

Selon le même média, « les points de contrôle mis en place, hier, seront permanents et seront renforcés en effectifs et en équipements ».

Ouramdane Mehenni