Barrage de Béni-Haroun : Augmentation du volume d’eau réservé à la wilaya à Batna

dimanche 19 mai 2019 à 10:55
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

La quantité d’eau acheminée vers le barrage de Koudiet-Lemdour à Timgad (Batna) à partir du barrage de Béni -Haroun (Mila), dans le cadre des grands transferts, est passée de 180 000m3/jour à 370 000 m3/jour, a indiqué le directeur local des ressources en eau, Abdelkrim Chebri.

«Cette augmentation permettra à la wilaya de renforcer l’alimentation en eau potable (AEP) et répondre aux besoins exprimés en cette matière», a précisé à l’APS le DRE, soulignant que le taux de remplissage du barrage de Koudiet Lemdour a atteint 60% de sa capacité globale, avec 45 millions de m3 d’eau emmagasinés, grâce notamment aux importantes quantités de chute de pluies enregistrées cette année. La même source a ajouté que la station de traitement des eaux, située au niveau du même barrage, qui traite 104.000 m3 d’eau par jour, dont 74.000 m3 transférés vers Batna et le reste vers Khenchela, sera renforcée par une autre station monobloc, dans le cadre d’un programme d’urgence. Il a relevé, dans ce contexte, que la station monobloc sera d’une capacité de traitement de près de 30.000 m3/jour. M. Chebri a détaillé que les travaux sont en cours pour la réalisation du fondement sur lequel sera installée cette station monobloc, qui sera transférée depuis la wilaya d’Oum El-Bouaghi, ajoutant que sa mise exploitation est prévue «avant la fin du mois de juin».

La mise en service de cette nouvelle station permettra de répondre aux besoins enregistrés dans le quatrième couloir, en cours de réalisation, du barrage de Koudiet Lemdour, qui devra alimenter en eau potable plusieurs communes de Batna, a révélé le responsable, signalant que la première partie sera mise en service «prochainement» pour alimenter en eau potable les habitants de la commune de Chemora et Timgad et d’autres communes de la région Oued Abdi. En outre, plusieurs puits ont été réalisés et mis en service dans plusieurs communes, entre autres Batna, El-Ayoun Laasafer, Ksar- Belzma, Lhassi et Ain-Djasser, dans le but de renforcer l’alimentation en eau potable des habitants, a fait savoir le responsable, attestant que la démarche vise à permettre aux habitants de ces régions de passer «une saison estivale sans perturbation en AEP». Pour l’instant, deux (2) communes des 61 collectivités locales que totalise la capitale des Aurès enregistrent un déficit en AEP, dont Djezar dans sa partie nord regroupant 2.000 habitants, a indiqué la même source, ajoutant que cette commune a bénéficié d’un projet de transfert d’eau depuis le barrage d’Aïn-Azal (Sétif) dont les travaux sont en cours.

Pour la commune Kikba, le directeur local des ressources en eau a relevé que cette dernière a également bénéficié d’un projet de transfert d’eau qui sera mis en service «à la fin du mois de Ramdhan». M. Chebri a souligné que la plupart de ces projets qui visent le renforcement de l’AEP dans les communes de Batna, s’inscrivent dans le cadre du programme d’urgence accordé à la wilaya, soulignant que la plupart des projets retenus dans ce programme ont été réalisés et mis en service.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,208 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5