Bacheliers 2023, vers une évolution pédagogique majeure

Bacheliers 2023, vers une évolution pédagogique majeure

Le Ministère de l’Éducation Supérieure et de la Recherche Scientifique envisage une révision considérable de l’organisation académique pour l’année universitaire 2023-2024. Selon Ali Choukri, directeur général de l’enseignement et de la formation au niveau du ministère, cette transformation a pour but de renforcer les domaines des sciences et de la technologie. Plusieurs nouvelles formations seront disponibles pour les bacheliers.

Choukri a déclaré que l’on mettra l’accent sur l’augmentation des formations dans les domaines scientifiques et technologiques. Ainsi, 52 institutions universitaires vont proposer 89 nouvelles formations d’ingénierie, portant le total à 128. En plus, il a annoncé la mise en place de formations à distance pour douze universités modèles. Ces formations se diviseront en six licences et six masters.

Les bacheliers auront également l’opportunité de s’inscrire à des doubles diplômes dans six universités modèles, permettant aux étudiants de suivre deux cursus simultanément et d’obtenir deux diplômes universitaires.

En ce qui concerne les nouvelles formations disponibles pour l’année universitaire 2024/2023, 104 nouvelles formations en licence et 245 en master ont été annoncées, dont 84 de nature professionnelle.

Nouvelles formations thématiques

La formation “Dessalement de l’eau de mer et traitement des eaux”, par exemple, va impliquer deux universités et deux écoles. De plus, des réseaux thématiques vont offrir des spécialisations en hydrogène vert et en traitement des eaux usées, proposant des diplômes de master, d’ingénierie et de post-graduation spécialisée.

Par ailleurs, l’offre de formation de plusieurs spécialités va se renforcer grâce à l’ouverture d’annexes dans les universités. Les sciences médicales, notamment, vont profiter de 14 annexes dans 14 universités affiliées aux facultés de médecine actuelles, pour assurer une formation pré-clinique. La même stratégie va bénéficier aux étudiants en pharmacie et en médecine vétérinaire.

Le plan prévoit aussi une augmentation du nombre d’écoles supérieures nationales avec l’ouverture de l’École nationale supérieure en sciences du nano et l’École nationale supérieure en systèmes autonomes au sein du pôle universitaire des sciences et de la technologie à Sidi Abdellah. En outre, une nouvelle école supérieure des enseignants va ouvrir à Saïda, et des formations pour les enseignants en éducation physique vont se développer dans sept écoles supérieures, et en anglais dans huit écoles supérieures.

Formation intensifiée pour les titulaires du baccalauréat en anglais

Le ministre de l’Éducation supérieure et de la Recherche scientifique, Kamal Baddari, a également annoncé une période de formation dédiée aux titulaires du baccalauréat en anglais. Cette formation, qui durera 60 jours, visera à améliorer le niveau d’anglais des étudiants. Elle se déroulera en ligne du 20 juillet au 20 septembre prochain.