BAC 2024 : les notes sont “excellentes” pour les candidats de cette filière

BAC 2024 : les notes sont “excellentes” pour les candidats de cette filière

ALGER, le 8 juillet 2024 – La deuxième phase de correction des épreuves du baccalauréat devrait s’achever aujourd’hui, laissant place à une troisième étape cruciale.

Les filières scientifiques continuent de dominer les littéraires en termes de résultats, avec des notes “excellentes” enregistrées dans plusieurs centres de correction.

Cependant, des disparités importantes entre les notes des deux premières corrections, ont créé des différences significatives dans les moyennes des candidats. Cette situation pourrait nécessiter une troisième voire une quatrième correction pour garantir l’équité et la transparence du processus d’évaluation.

Malgré ces disparités, les correcteurs prévoient un taux de réussite au baccalauréat supérieur à 52%, en hausse par rapport à la session précédente. Les filières scientifiques, notamment les Mathématiques, Math-techniques et Sciences expérimentales se distinguent particulièrement par leurs excellents résultats.

🟢 À LIRE AUSSI : BAC 2024 / Algérie : Corrigés-type de toutes les épreuves pour toutes les filières

En mathématiques, pour la filière des Sciences expérimentales, des notes exceptionnelles allant jusqu’à 19 sur 20 ont été enregistrées. Les notes moyennes oscillent quant à elles entre 13 et 14 sur 20. Selon les premières estimations, une grande partie des candidats obtiendra des notes supérieures à 10 et 11 sur 20 à l’issue de la deuxième correction.

Face aux disparités constatées entre les phases de correction, les correcteurs envisagent une quatrième correction, comme étape décisive, pour ajuster les moyennes finales. Ce recours à une quatrième correction est prévu en cas d’écarts significatifs entre les notes des candidats.

Bac 2024 : Vers un taux de réussite supérieur à 52%

Tout élève ayant obtenu de bonnes notes et moyennes pendant l’année scolaire, mais obtenant des notes beaucoup plus faibles au baccalauréat, avec un écart de 8 points ou plus, voit sa copie soumise à une quatrième correction pour vérification.

Ce processus se déroule selon un système électronique précis qui compare les moyennes et notes de l’élève dans son lycée avec sa note au baccalauréat, et détecte les écarts, tout comme il le fait en cas de différence notable entre les premières, deuxième et troisième corrections.

Si les filières scientifiques brillent par leurs excellents résultats, les filières littéraires accusent quant à elles un certain retard.

De nombreux candidats n’ont pas atteint la moyenne générale, même dans des matières comme l’éducation islamique, où les notes moyennes dans la plupart des centres sont inférieures à celles des sessions précédentes. Cette tendance se confirme également pour l’histoire et la géographie.

🟢 À LIRE AUSSI : BAC 2024 : Une question annulée et barème de notation modifié dans cette matière

En revanche, la majorité des correcteurs s’accordent à dire que les notes des candidats libres sont catastrophiques dans la plupart des matières par rapport à l’année dernière, malgré le fait que les candidats aient affirmé pendant l’examen que les questions étaient simples et à la portée de tous.

La troisième phase de correction, qui devrait débuter dans les prochains jours, permettra d’affiner les résultats et de garantir une évaluation équitable de tous les candidats. Les correcteurs se mobilisent pour mener à bien cette étape cruciale et assurer la transparence du processus d’examen.