Bab El Oued: les habitants d’un immeuble en ruine tirent une ultime sonnette d’alarme

mardi 22 octobre 2019 à 16:49
Source de l'article : Algerie360.com

Après les inondations de 2001, le séisme de 2003, les multiples secousses telluriques et les pluies diluviennes qui s’abattent sur leurs toits chaque hiver, on se demande comment des vieux immeubles coloniaux tiennent toujours debout ? La réponse est : ils ne tiennent pas debout, ils s’effondrent pierre par pierre en attendant le coup de grâce qui les mettra à terre. Ce qui est le cas pour le bâtiment n° 01 situé à Bab El oued, un immeuble du 18e siècle qui risque de s’abattre sur ces habitants à tout moment.

Depuis 2001et après plusieurs incidents survenus à l’immeuble notamment des incendies et des effondrement de plafonds et d’escaliers, les habitants ont tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises, mais en vains, le son ne semble pas parvenir aux oreilles des autorités.

Après un autre effondrement partiel d’un plafond, Zineb, jeune habitante de l’immeuble, a eu recours aux réseaux sociaux pour tirer une ultime sonnette d’alarme espérant que celle-ci aura assez d’écho pour tirer les autorités de leur profond sommeil. En vain ! Comme dans la réalité Zineb a reçu les mêmes réponses sur la plateforme Facebook ; c’est aux habitants de s’en occuper « vous en êtes responsables. »

« Les gens ont besoin de comprendre que réhabiliter un immeuble colonial a besoin d’experts, c’est des choses qui nous dépassent en tant que simples habitants. Nous avons fait ce qui était en notre pouvoir comme changer les serrures ou les portes ou même plus que ça » a-t-elle dénoncé.

Et d’ajouter « les escaliers du premier étage se sont effondrés. Nous avons ramené un maçon et ce dernier nous a expliqué qu’ils étaient irrécupérables. Dans le cas contraire, leur réparation coûtera une fortune qui dépassera les capacités des habitants. Les hommes de l’immeuble ont donc ramené des supports en bois de la mosquée. Et maintenant depuis presque trois ans le building de cinq étages tient miraculeusement sur des supports en bois ».

Les habitants de cet immeuble attendent un relogement depuis les inondations de 2001, notre interlocutrice nous précise que leur immeuble a été classé en « rouge » dans la catégorie des « bâtiments à risques » et le séisme de 2003 a aggravé d’avantage le cas de l’immeuble, depuis ils attendent leur planche de salut, dix-huit ans après, ils ne sont toujours pas relogés. Devant l’aggravation continuelle de la situation et ayant compris que le gouvernement ne leur tendra pas la main, les habitants ont commencé à envisager une autre issue de secours : déposer des dossiers sociale ou AADL, et encore une fois les habitants se font refuser ce droit, « vous êtes déjà propriétaires d’un logement».

Les habitants se retrouvent piégés, littéralement, dans un immeuble qui risque de s’écrouler à tout moment, « certains de nous ont atteints un état d’indifférence » a déploré Zineb, « ils se sont convaincus que leur fin peut arriver à n’importe quel moment de la journée ». L’effondrement de l’immeuble de la casbah survenu en avril dernier et venu confirmé leurs attentes « nous avons suivi les événements de très près, si on ne sera pas relogé prochainement, nous savons que nous finirons sous les décombres un jour ».

Aussi triste que cela sonne, les habitants impuissants et devant le fait accompli, ont commencé à penser à l’après mort « Il y a de cela trois ans mon père a rassemblé tous nos papiers, tous nos diplômes et les a ramené à la maison de ma grand-mère, ainsi les services concernés sauront identifier les cadavres sous les décombres. »

Piégées face à l’indifférence des autorités, ces familles se couchent sous leurs couvertures avec l’espoir de ne pas se réveiller sous les décombres. Ayant frappé à toutes les portes et envisagé toutes les alternatives, les habitants de l’immeuble n’ont plus qu’à refermer la porte derrière eux, simuler une vie de quiétude avec l’espoir d’entendre frapper avec la bonne nouvelle d’un relogement dans le future très proche.

M.A.Y

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
80 queries in 0,319 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5