Ayant vécu son enfance en Algérie, Souad Massi affirme “une femme doit toujours se battre”

Ayant vécu son enfance en Algérie, Souad Massi affirme “une femme doit toujours se battre”

La condition féminine et le sort des femmes dans le monde ont toujours préoccupé les associations de défense des droits de l’Homme. En effet, entre discriminations, violences conjugales et féminicides, les femmes ont toujours mené leur combat pour exister.

Il s’agit d’une pensée et d’un constat qui a été partagé également par la chanteuse franco-algérienne Souad Massi, qui s’est confiée dans un entretien au journal Le Monde. En effet, la chanteuse revient sur son enfance en Algérie, qui a été dominée par la gent masculine.

« Je ne serais pas arrivée là si je n’étais pas née à Bab El-oued », Souad Massi

Connue pour sa voix chaude et mélodieuse, la Franco-algérienne Souad Massi a beaucoup chanté sur l’exil et la nostalgie. Grâce à ses chansons, elle défend la liberté, en chantant pour « les femmes qui n’ont pas de couronnes ». Enfant d’un quartier populaire d’Alger, Souad Massi est revenu sur son enfance à Bab El-Oued « entourée de femmes aussi fascinantes qu’invisibles ».

En effet, la chanteuse du « Raoui » pense qu’à l’époque où elle était encore enfant, les règles étaient faites pour les hommes et pour leur seul bénéfice. Celle qui a partagé ce constat considère que le destin des femmes était joué à leur naissance, elles étaient « simplement des oiseaux en cage », sans éducation ni de vie publique.

Souad Massi se rappelle encore la tristesse et la mélancolie qui se dégageaient des yeux des femmes de son entourage, des femmes qu’elle trouvait d’ailleurs aussi magnifiques que talentueuses.

Souad Massi : « les femmes doivent se battre pour exister »

Enfant, la chanteuse qui a aujourd’hui 50 ans, a été bercée par sa grand-mère qui lui a appris la maturité. Cependant, pour tenir tête à cette société, Souad Massi a décidé de devenir un garçon manqué pour jouir de la liberté, car une femme libre n’existait pas à l’époque.

Souad Massi

La chanteuse franco-algérienne Souad Massi sur scène

En effet, avant de se lancer dans la musique, Souad Massi faisait trois heures de sports par jour pour devenir un garçon manqué, sportif et musclé qui pourrait se défendre. En découvrant son talent, la chanteuse a fait de la musique son échappatoire, un moyen pour vivre sa liberté.

D’ailleurs, s’engager dans la musique était aussi un défi à relever pour cette femme, car jouer d’un instrument était mal vu par la société, notamment devant les hommes. C’est grâce à son frère que Souad a obtenu sa première inscription à un cours de guitare, comme cadeau d’anniversaire.

Souad Massi a elle-même vécu une tragédie familiale, notamment à cause de son ex-mari qui a tenté d’assassiner leurs filles. D’ailleurs, elle n’a pas hésité à parler des hommes, qui se sont fait piéger eux-mêmes, et qui sont, selon ses propos, « prisonniers d’une doctrine ».


| À LIRE AUSSI :

>> France: il a tenté de tuer leurs 2 filles, l’ex-mari de Souad Massi risque gros

>> Tentative d’infanticide en France: l’ex-mari de Souad Massi lourdement condamné