Aviculture-production: Prochaine création d’une société mixte algéro-hongroise

Aviculture-production: Prochaine création d’une société mixte algéro-hongroise

salon-avicole.jpgUne société mixte algéro-hongroise de production de poussins ponte, la première en Algérie, sera créée prochainement à Attatba (W. de Tipasa) à la suite d’un accord signé mardi entre l’Office national de production des aliments de de bétail (ONAB) et le groupe avicole hongrois  »Babolna Tetra ».

Ce contrat prévoit l’implantation d’une unité de production de grands parentaux destinés à produire du poussin ponte », a indiqué le directeur général de l’ONAB, M. Lembarek Yahi.

La société « verra le jour très prochainement à Attatba » et permettra à l’Algérie de réduire ses importations de reproducteurs de poussins ponte en développant la souche au niveau local », a t-il expliqué à l’APS, situant à 2,5 millions de dollars la facture annuelle d’importation de ce produit, notamment de Hongrie.

Ce projet sera réalisé en partenariat avec le principal fournisseur de l’Algérie, l’hongrois  »Babolna Tetra », présent sur le marché algérien depuis 40 ans.

Les deux partenaires prévoient dans une seconde étape l’exportation de poussins ponte vers les pays de la région.

« Cette unité, qui s’ajoutera aux deux unités de production de poussins de chair, déjà opérationnelles à Ain Oussara et à Tlemcen, permettra d’autonomiser la filière avicole de manière conséquente », a indiqué encore M. Yahi.

L’accord de création de cette société fait partie de quatre autres signés entre les opérateurs algériens et hongrois dans le domaine agricole, en présence du ministre de l’Agriculture et du développement rural, M. Rachid Benaïssa et son homologue hongrois, M. Sandor Fazekas, en visite de travail de trois jours en Algérie.

Ces accords entrent dans le cadre d’un accord de coopération économique global signé par les deux ministres au nom de leurs gouvernement respectifs.

Le deuxième accord a été conclu entre l’Institut national des Sols, d’Irrigation et de drainage (INSID) et son homologue hongrois HAKI. Il prévoit le renforcement des échanges d’expériences entre cadres des deux instituts, la coopération dans le domaine de la gestion des sols et de l’eau, la production halieutique et la formation.

Le troisième accord, conclu entre l’Institut technique des élevages (ITEV) et son homologue hongrois HTK prévoit le développement des techniques de maîtrise de l’alimentation animale et les systèmes de croisement d’animaux. Il vise également l’amélioration de la production de viandes rouges et de lait, l’identification du cheptel ovin et bovin algérien et le développement des culture fourragères.

Cet accord prévoit la réalisation d’une « grande opération » visant l’amélioration de la race locale bovine « El Cheurfa » en vue de sa préservation et son développement pour la production de viande, selon le directeur général de l’ITEV, M. Ahmed Boudjenah.

Le quatrième accord a été paraphé par les responsables du Centre national d’insémination artificielle et de relations génétiques (CNIAD) et la société hongroise  »Embrio ».

Outre la formation des cadres algériens dans le domaine de la production d’embryons, particulièrement des espèces bovines, cet accord prévoit l’implantation de ces embryons et l’amélioration des races locales et leur productivité.

Durant son séjour à Alger, le ministre hongrois effectuera des visites de terrain au niveau des exploitations agricoles et d’élevage, des unités d’abattage, des instituts techniques et scientifiques pour s’enquérir de l’expérience algérienne en matière de développement agricole.