Autodafé du Coran en Europe : l’Algérie appelle à une réponse collective des pays musulmans

Autodafé du Coran en Europe : l’Algérie appelle à une réponse collective des pays musulmans

Lors de la réunion virtuelle de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) tenue aujourd’hui, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, a exprimé sa profonde préoccupation concernant l’incinération des exemplaires du Coran en Suède et au Danemark.

Attaf a qualifié ces actes de “provocation claire aux sentiments de tous les musulmans à travers le monde”. Il a souligné que les images répétées de profanation et d’incendie des exemplaires du Coran en Suède et au Danemark représentent une violation flagrante des valeurs de coexistence et de respect mutuel.

| À LIRE AUSSI : Autodafé du Coran : le MAE convoque des représentants des ambassades du Danemark et de la Suède

Le ministre des Affaires étrangères a fermement condamné ces actes odieux et a rejeté catégoriquement les tentatives de les justifier au nom de la liberté d’opinion et d’expression.

Il a appelé à une action collective et une réponse ferme pour faire face à la gravité de la situation et pour exprimer le ressentiment, la dénonciation et le rejet suscités par ces attaques qui portent atteinte aux valeurs et aux saintetés de la nation.

L’Algérie appelle à une prise de position ferme

Le ministre a mis en garde contre l’extrémisme dans l’interprétation de cette liberté, affirmant que l’irresponsabilité dans son exercice ne peut être tolérée et doit être tenue pour responsable.

La liberté d’opinion et d’expression ne doit pas être utilisée pour porter atteinte aux droits des autres. Attaf a appelé à l’unité des membres de l’Organisation pour défendre les valeurs sacrées de l’islam face aux attaques et aux campagnes qui les visent.

| À LIRE AUSSI : « Elle aurait pu aussi critiquer la symphonie de l’hymne », Attaf répond à la MAE française

Enfin, il a souligné l’importance de mobiliser et d’organiser les efforts collectifs pour répondre aux défenseurs de la non-coexistence, de la non-tolérance et du non-dialogue, qui portent atteinte à des valeurs prônant la coexistence, la tolérance et le dialogue.