Autodafé du Coran à Copenhague : Attaf reçoit un appel téléphonique de son homologue danois

Autodafé du Coran à Copenhague : Attaf reçoit un appel téléphonique de son homologue danois

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, a reçu un appel téléphonique de son homologue du Royaume du Danemark, Lars Lokke Rasmussen, a indiqué aujourd’hui un communiqué du Ministère.

Lors de cet entretien téléphonique, “le ministre danois a exprimé ses regrets et excuses pour la vague criminelle d’autodafé du Coran devant les Ambassades de pays musulmans, y compris l’Ambassade d’Algérie à Copenhague”, lit-on dans le communiqué du Ministère des Affaires Étrangères.

De plus, “le Chef de la diplomatie danoise a qualifié ces actes d’intolérables et d’inacceptables et a estimé qu’ils étaient intrinsèquement contraires aux traditions d’accueil, d’ouverture et de tolérance qui sont solidement ancrées dans la société danoise”, a encore indiqué le même communiqué.

Par ailleurs, Lars Lokke Rasmussen n’a pas manqué de souligner que “le gouvernement de son pays finalise aujourd’hui le texte de loi devant mettre fin à ces pratiques inqualifiables”, notant, dans ce même sillage, que “le Parlement sera saisi de ce projet de loi dès la reprise de sa session dans quatre semaines”.

Enfin, le communiqué du MAE a également indiqué qu’au cours de cet entretien, “Ahmed Attaf et son homologue danois ont échangé concernant la préparation de la 20ᵉ session de la Conférence ministérielle des pays africains et pays nordiques devant se tenir à Alger du 16 au 18 octobre 2023, sous le thème du “Renforcement du dialogue sur la base des valeurs communes”.

| À LIRE AUSSI : Autodafé du Coran en Europe : l’Algérie appelle à une réponse collective des pays musulmans

Autodafé du Coran à Copenhague et à Stockholm : l’Algérie condamne fermement ces actes !

Ainsi, il est à rappeler que “le Ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger (MAE) avait convoqué le 24 juillet dernier l’ambassadrice du Danemark et le Chargé d’Affaires à l’ambassade de Suède en Algérie. Et ce, pour leur faire part de la protestation officielle de l’Algérie et sa ferme condamnation de la récurrence des incidents d’autodafé et de profanation d’exemplaires du Saint Coran”, affirmant que “ces actes immoraux et inciviques visent tout ce qui est sacré pour les musulmans partout dans le monde”.

En outre, le MAE a porté à la connaissance des diplomates que “de tels actes, de par leur nature effroyable et abjecte, ne relèvent nullement de la liberté d’expression, comme le prétendent à tort ceux qui les défendent, les prônent et en tirent profit”. Rajoutant qu’ “il était inadmissible que la liberté d’expression serve de couvert pour protéger les auteurs de ces crimes odieux”.

Ainsi, le département du ministre Ahmd Attaf a réaffirmé “la demande de l’Algérie aux autorités des deux pays de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher la récurrence de tels actes, honnis par toutes les religions monothéistes, les lois et les us internationaux”. Notant que “ces actes répréhensibles, contraires aux valeurs de tolérance et de coexistence, sont de nature à raviver la haine et nourrir l’islamophobie”.

| À LIRE AUSSI : Autodafé du Coran : le MAE convoque des représentants des ambassades du Danemark et de la Suède