Augmentation des salaires en Algérie : un responsable dévoile la date

Augmentation des salaires en Algérie : un responsable dévoile la date

Les fonctionnaires algériens ont fini l’année 2022 en accueillant une très bonne nouvelle, celle de la revalorisation de leurs salaires à compter de 2023. En effet, le 25 décembre dernier, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait ordonné l’augmentation des salaires, mais aussi des retraites et des allocations chômage.

Intervenant, lors d’une cérémonie jeudi dernier, le directeur général du Budget au Ministère des Finances, Abdelaziz Fayed, a fait savoir que “le versement de la revalorisation des salaires se fera en mars prochain avec effet rétroactif à partir de janvier 2023”.

Lors de son intervention, le même responsable a indiqué que “le budget alloué à la prise en charge des augmentations des salaires de 2,8 millions de travailleurs de la Fonction publique était de l’ordre de 350 mds”.

En outre, Abdelaziz Fayed a aussi expliqué le fait que “les autorités avaient décidé de revoir le nombre de points indiciaires en ajoutant 75 points en 2023 et 75 autres en 2024”. Notant que “l’augmentation des points indiciaires permettrait aux salaires les plus bas de bénéficier de cette revalorisation”.

Revalorisation des salaires : le ministre Chorfa avance quelques chiffres

Au lendemain de l’annonce du Président Tebboune concernant l’augmentation des salaires, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Chorfa, avait communiqué quelques chiffres sur un plateau de la télévision nationale.

Invité du journal télévisé de 20 heures le 26 décembre dernier, le ministre Chorfa avait indiqué que “la décision du Chef de l’État d’augmenter les salaires au cours de 2023-2024, pour atteindre annuellement un seuil oscillant entre 4500 DA et 8500 DA en fonction des catégories, allait concerner 2.8 millions de fonctionnaires et de contractuels”.

Dans ce même sillage, le premier responsable du secteur du Travail dans notre pays avait souligné le fait que “les augmentations dans le secteur économique seront fixées par les conventions collectives entre l’opérateur et le partenaire social”.

Par ailleurs, le ministre du Travail avait aussi évoqué la revalorisation des retraites. À cet effet, il avait fait savoir que “les premiers bénéficiaires étaient les affiliés à la Caisse nationale de retraite (CNR) pour une période de moins de 15 ans et percevant actuellement une pension de 4000 à 10000”. Rajoutant que “l’augmentation atteindra les 11.000 DA et concernera 900.000 retraités”. S’agissant de la retraite à 15.000 DA, le ministre avait affirmé “son augmentation à 20.000 DA, au profit de 250.000 retraités”.

Enfin, Youcef Chorfa avait fait le point concernant “l’allocation chômage qui augmentera de 13.000 DA net à 15.000 DA”. Rajoutant que “le nombre de bénéficiaires, fin décembre 2022, avait atteint 1,9 million et qu’il comptait des universitaires, des diplômés des instituts de formation et les non-diplômés”.