Au-delà du divertissement, YouTube sert à s’instruire et s’informer

jeudi 6 décembre 2018 à 22:36
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

YouTube sert à s’informer, se divertir, s’instruire et même apprendre à bricoler. C’est l’expérience client qui ressort d’une étude menée par Pew Research Center (PRC) sur les principales utilisations des internautes américains de la plus importante plateforme web mondiale d’hébergement et de partage de vidéos.

Un nouveau sondage du Pew Research Center (PRC) auprès d’adultes américains révèle que les utilisateurs de Youtube y cherchent «plus que du divertissement». «Environ la moitié des utilisateurs (51%) de YouTube estiment que la plateforme est très importante pour les aider à faire des choses qu’ils n’ont jamais faites auparavant», mais aussi à «passer le temps» (28%), «à comprendre les événements qui se produisent dans le monde» (19%), ou «décider s’il fallait acheter ou non un produit» (19%). Le nombre d’utilisateurs de YouTube «ayant reçu des nouvelles ou des titres d’actualités avait presque doublé entre 2013 (20%) et 2018 (38%)». Pour 87% des utilisateurs, le site a été d’une grande utilité pour apprendre à réaliser des travaux manuels. Concernant la fréquence des visites, 32% des utilisateurs s’y connectent «plusieurs fois par jour», 19% une fois par jour et 10% qui le visitent moins souvent. Les résultats de l’étude, publiée récemment, montrent également «le rôle clé de YouTube» dans «la fourniture de contenus pour les enfants». Selon PRC, pas moins de 81% des parents d’enfants âgés de 11 ans et moins «déclarent avoir déjà laissé leur enfant regarder des vidéos sur YouTube» et 34% «disent que leur enfant regarde régulièrement du contenu sur YouTube». Et parmi ces parents qui laissent leur jeune enfant regarder les vidéos du site, «61% ont déclaré y avoir rencontré du contenu qui, de leur avis, n’était pas adapté aux enfants». Néanmoins, de nombreux utilisateurs affirment avoir rencontré des «expériences négatives» avec des contenus de la plateforme. «Environ les deux tiers des utilisateurs (64%) déclarent au moins parfois rencontrer des vidéos qui semblent manifestement fausses, tandis que 60% au moins rencontrent parfois des vidéos montrant des personnes engagées dans un comportement dangereux ou troublant.» Et parmi les parents qui laissent leur jeune enfant regarder du contenu sur le site, «61% ont déclaré y avoir rencontré du contenu qui, à leur avis, n’était pas adapté aux enfants». «L’enquête illustre également le rôle prépondérant des recommandations du site dans les habitudes de consommation de ses utilisateurs», lit-on dans le document de PRC. Des vidéos «sont sélectionnées par l’algorithme du site et apparaissent», en fonction des «paramètres individuels de l’utilisateur». Elles apparaissent «une fois que la vidéo que l’utilisateur regarde est terminée». «Selon l’enquête, environ 81% des utilisateurs de YouTube déclarent visionner au moins occasionnellement les vidéos suggérées par l’algorithme de recommandation.»

YouTube encourage à regarder davantage et plus longtemps
En plus du questionnaire adressé à des utilisateurs de YouTube, l’étude de PRC s’est intéressée à «la nature des recommandations vidéo (…) suggérées par l’algorithme de recommandation du site. «Une des principales conclusions de cette analyse est que le système de recommandation YouTube encourage les utilisateurs à regarder un contenu de plus en plus long et populaire», indique PRC. Les vidéos sélectionnées lors de la première étape des «randonnées aléatoires (…) ont duré en moyenne 9 minutes et 31 secondes». «La première vidéo recommandée liée suite à ce choix initial a duré en moyenne près de trois minutes de plus. A la cinquième et dernière étape de ces ‘’randonnées’’, le site a recommandé des vidéos d’une durée moyenne de près de 15 minutes.» Aussi, l’algorithme de YouTube «recommande également des vidéos de plus en plus populaires». «Les vidéos initiales de départ de ces ‘’randonnées aléatoires’’ représentaient en moyenne un peu plus de 8 millions de vues. Mais les premières vidéos recommandées par le site atteignent en moyenne près de 30 millions de vues. Et à la dernière étape, ces vidéos ont été vues en moyenne plus de 40 millions de fois», précise l’étude. Les clips vidéo, les émissions de jeux télévisées et le contenu pour enfants «constituaient une part importante des 50 vidéos les plus recommandées dans cette analyse». Sur ces 50 vidéos, 14 étaient des clips, 11 des émissions de télé, 11 destinés aux enfants (séquences éducatives…), 7 relatives à des astuces pour la vie de tous les jours, 2 relatives à des événements sportifs, et les autres concernaient des célébrités, des inventions, et autres gags animaliers.
A. Z.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
20 queries in 0,549 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5