ASO : Aouamri : «On n’a plus le droit à l’erreur»

ASO : Aouamri : «On n’a plus le droit à l’erreur»

article-27619-aso.jpgVous allez entamer aujourd’hui les préparatifs. Avez-vous récupéré après les quatre jours de repos ?

Nous avions grand besoin d’une telle période pour nous ressourcer surtout qu’on n’a pas eu un tel repos depuis longtemps et la pression nous a étouffés en cette deuxième partie de l’exercice. Elle nous a permis de  s’éloigner de cette ambiance pour revenir de plus bel, et maintenant, place aux préparatifs pour la dernière étape de la compétition.

L’équipe s’est fait piéger lors du dernier match. Vous ne doutez pas à nouveau de vos moyens de vous maintenir ?

Non, on est toujours convaincus qu’on a le niveau pour rester en D1 et on prouvera cela lors des matches à venir comme on l’a prouvé après trois victoires qui nous ont permis de relever la tête. Ce n’est pas cette défaite qui nous fera douter à nouveau, car ce n’est qu’un accident de parcours et l’ASO va nettement bien.

Mais vous allez avoir plus de pression maintenant ?

C’est normal, tant que nous n’avons pas assuré notre maintien, on sera toujours sous pression. Nous ne sommes pas les seuls, car beaucoup d’équipes sont dans la même situation. Il y a des équipes qui sont moins sous pression que nous mais d’autres encore plus. C’est pour ça qu’il faut opérer avec cette pression et elle ne sera pas plus grande que celle vécue avant les trois victoires.

L’équipe devra aussi gérer une période de trêve. Cela ne vous cassera pas votre rythme ?

On espère que non. On a besoin de jouer car la victoire nous fera oublier la dernière défaite, mais on doit attendre pour savoir quand on va reprendre la compétition. On essayera d’être présents mentalement et physiquement pour le travail effectué à l’entraînement. Le staff technique devra mettre un programme pour nous maintenir en forme, et à nous d’assurer alors.

Votre prochain adversaire revient d’une belle performance à Tlemcen. Ne craignez-vous pas un faux pas à Chlef ?

Non, on est sûrs de nous et de nos moyens, et comme je vous l’ai dit, on n’a plus droit à l’erreur. Quelles que soient les circonstances, nous devons gagner ce match et prendre les trois points pour rebondir et creuser encore l’écart. Il nous reste trois matches à Chlef et nous devons absolument assurer les neuf points pour assurer notre maintien.

Saïdi pas encore rétabli

Iliès Saïdi nous a déclaré qu’il ne pourra pas commencer les entraînements, hier, et il devrait attendre jusqu’à mercredi ou jeudi pour pouvoir commencer, le temps d’avoir les résultats des derniers tests qu’il a faits. Il pourra rentrer alors en groupe dès la semaine prochaine et ses chances de jouer face à l’USMA restent très faibles avec le retour de Bouhafer et Gharbi qui sont plus en forme que luiMessaoud absent

Le buteur de l’équipe Mohamed Messaoud n’a pas pu reprendre les entraînements à temps hier. Il a téléphoné à Benchouia pour l’avertir de son absence pour des obligations personnelles, Benchouia lui a demandé de rentrer plutôt que possible et Messaoud devra reprendre aujourd’hui lors de la deuxième séance du jour comme il l’a assuré à son entraîneur.

Nessakh et Bouhafer en solo

La reprise a connu le retour de Chems Eddine Nessakh afin de commencer le travail en solo qui lui a été prescrit par le staff technique. Il devra rentrer en groupe dès mardi pour préparer le match de l’USMA. Gharbi a aussi repris le travail mais en faisant très attention, et il a eu des soins avant de commencer en solo. Il devra être réexaminé une autre fois par le staff médical demain pour avoir, ensuite, le feu vert pour poursuivre les entraînements avec le groupe.

Reprise hier à 18h

Après quatre jours de repos, le groupe a repris hier soir les entraînements, en présence de l’ensemble du staff technique. Benchouia et Kebir ont commencé leur programme pour cette semaine malgré plusieurs absences de marque qui devront rentrer en groupe dans les prochaines 24 heures, surtout que tout le monde était autorisé par le staff technique.

Benchouia s’est réuni avec les joueurs

Avant de commencer le travail, l’entraîneur de l’équipe Benchouia s’est réuni en privé dans les vestiaires de Boumezrag avec l’ensemble de ses joueurs pour parler de la dernière défaite qui a beaucoup affecté le coach de l’ASO. Il a prévenu tous les joueurs de ne plus répéter les mêmes erreurs lors des prochains matches.

Medouar : «L’argent avant l’USMA»

Concernant l’affaire des dus des joueurs, le président Medouar nous a déclaré qu’ils toucheront deux mois de salaires et les primes de matches dans les prochains jours, à savoir avant le match de l’USMA dans deux semaines. Il ne reste que quelques petits détails pour recevoir une subvention du ministère qui sera destinée à régulariser les joueurs qui doivent se montrer coopératifs et professionnels pour le reste des matches à venir pour assurer le maintien de l’équipe.