Archives nationales : Exposition à la mémoire de Fidel Castro.

Archives nationales : Exposition à la mémoire de Fidel Castro.

Une exposition de photographies et d’archives retraçant  la vie et le parcours du leader de la Révolution cubaine, Fidel Castro, s’est ouverte jeudi dernier à Alger.

Organisée par les Archives nationales, l’exposition dédiée à la mémoire de Fidel Castro, décédé le 25 novembre dernier, propose des photos, coupures de presse et des correspondances officielles échangées des décennies durant, entre Alger et La Havane. Il faut dire que ce leader atypique, anti-impérialiste jusqu’à sa mort, a présidé aux destinées de son pays, pendant presque 50 ans.

Les visites officielles en Algérie de celui que la presse appelait le « Lider Maximo » et ses rencontres avec des dirigeants étrangers et présidents algériens, dont Houari Boumediène, Ahmed Ben Bella, Chadli  Bendjedid et Abdelaziz Bouteflika, ont été retracées à travers des photos.

La visite officielle du Président Ben Bella en 1962 à Cuba ou encore  sa rencontre avec le Président Chadli Bendjedid au 7e Sommet des non-alignés à New Delhi (Inde) en 1983 sont également évoquées. Les visiteurs pourront aussi revoir des coupures de presse et des photos de la visite officielle de Fidel Castro en Algérie (1972) où il revient, une année après, à l’occasion de la Conférence des non-alignés tenue à Alger.

D’autres photos montrant le dirigeant cubain recevoir des présidents  algériens à Cuba, dont Ahmed Ben Bella (1962), Houari Boumediène (1974), Chadli  Bendjedid (1985) ou encore la dernière visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal (2016) font partie de cette exposition. Le discours écrit du Président Bouteflika à l’occasion de la visite de Fidel Castro en Algérie (2001) y figure également. Présent à l’inauguration, le directeur général des Archives nationales, Abdelmadjid Chikhi, a souligné que l’exposition se veut un « hommage au grand homme qui a su mener son peuple, selon les principes de la Révolution algérienne ».

Qualifiant Fidel Castro de « compagnon fidèle de l’Algérie », M. Chikhi a dit que « la Révolution cubaine dont Castro était meneur avait les mêmes objectifs et causes que celle de l’Algérie. » Il faut rappeler que le président Fidel Castro a de tout temps voué une affection particulière pour  l’Algérie où il jouit également d’un respect et d’une grande admiration. Le leader de la Révolution cubaine avait même porté le survêtement de l’équipe nationale de football lors d’une cérémonie officielle organisée dans la capitale cubaine en son honneur pour son 90e anniversaire. L’image a été largement diffusée dans le monde entier et suscité une grande euphorie auprès des Algériens dans les réseaux sociaux.

L’icône de la Révolution cubaine a toujours soutenu l’Algérie. Le 20 octobre 1962, Fidel Castro a accueilli à La Havane le défunt président Ahmed Ben Bella. Il était également très proche de Houari Boumediène et partageait les mêmes visions politiques. L’Algérie, dès les premières heures de son indépendance, avait trouvé en Cuba un soutien et un appui grandissants.

Le leader cubain qui a dirigé son pays avait effectué plusieurs visites en Algérie qui était devenue à cette époque la Mecque des révolutionnaires et recevait des leaders et tous ceux qui aspiraient à la liberté et à la dignité.   Les relations entre Alger et La Havane ont toujours été d’une grande fiabilité et leur coopération n’a cessé d’accroître, notamment dans la santé où les Cubains ont indéniablement un savoir-faire et une connaissance des plus pointues.

Reste que Fidel Castro a continué et continuera sans aucun doute, à jouir d’une aura particulière pour son charisme, ses discours fleuves et ses treillis vert olive qui ont participé à sa mondiale renommée.

Send this to a friend