Annonce de la candidature du président Bouteflika: Les partis de l’alliance se réjouissent

mardi 12 février 2019 à 13:43
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Par 

Tous ces partis s’engagent à mener campagne à travers le territoire national.

Juste après l’annonce de la candidature du président Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle du 18 avril prochain, le FLN a salué, dans son communiqué, «la candidature de Abdelaziz Bouteflika à la prochaine échéance présidentielle».

Ce parti a exprimé «sa gratitude au président Abdelaziz Bouteflika, pour avoir répondu à l’appel des partis politiques et des organisations de la société civile, en décidant de poursuivre sa mission à la tête du pays». Le vieux parti a réitéré son engagement «à mobiliser ses militants afin de contribuer au triomphe de leur candidat, au moment où le pays est confronté à de nombreux défis sécuritaires et économiques».Ce parti a affirmé qu’«il y mobilisera tous ses militants, cadres et dirigeants pour remporter, lors de ces échéances, de nouvelles victoires». L’annonce du président, estime le FLN, a suscité «un grand espoir parmi tous les citoyens, confirmant ainsi la reconnaissance des réalisations importantes de l’Algérie, concrétisées sous la direction éclairée du président».

L’ex-parti unique a salué aussi «l’appel du président à la tenue d’une Conférence nationale, la après les présidentielle et appuie sa décision de réviser la constitution». C’est depuis Addis- Abeba, en Ethiopie, où il participe au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a réagi, à l’annonce de la candidature de Bouteflika. «Le peuple algérien est très heureux. Il attendait avec impatience cette annonce…», a-t-il affirmé. «Nous saluons sa détermination et le sacrifice imposé par cette courageuse décision», a déclaré le porte-parole du parti.

Le MPA de Amara Benyounès réitère, de son côté, dans son communiqué, «son soutien au président de la République et candidat à la magistrature suprême». «Notre soutien au projet et à la vision de Abdelaziz Bouteflika se retrouve conforté par l’esquisse des réformes annoncées et des chantiers à venir, contenus dans sa déclaration de candidature», peut-on lire également. Ce parti s’engage avec son collectif militant à se mobiliser auprès du candidat Bouteflika et à mener campagne à travers le territoire et au sein de l’émigration avec loyauté, sincérité et dévouement», est-il indiqué.

Aussi, cette formation, relèvet-on: «renouvelle son entière disposition à travailler avec ses partenaires de l’Alliance présidentielle et l’ensemble des forces vives, démocratiques et patriotiques, afin de porter et de faire aboutir le programme de Bouteflika». Tout en se félicitant de cette candidature, le TAJ de Amar Ghoul, se montre, dans son communiqué, «prêt à faire réussir cette échéance électorale».
Cette formation politique a indiqué que «la candidature de Bouteflika intervient en réponse aux multiples appels lancés par des partis politiques et la société civile, qui l’ont exhorté à poursuivre la direction du pays, au vu des réalisations enregistrées en termes de paix et de Réconciliation nationale». A cet effet, ce parti a salué «le contenu du message du président de la République».

Par ailleurs, Amar Ghoul s’est dit «prêt à agir pour la campagne de collecte des signatures et l’animation de la campagne électorale avec les partis de l’Alliance présidentielle». D’autre part, l’ANR de Belkacem Sahli et l’Unpa de Mohamed Alioui ont également exprimé leur «satisfaction» suite à l’annonce de cette candidature. Pour sa part, le directeur de campagne du candidat Bouteflika, l’ex-Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué, dans un entretient paru sur TSA, que «l’objectif des cinq prochaines années, pour le candidat moudjahid Abdelaziz Bouteflika, c’est bien sûr de poursuivre en toute fidélité l’édification du pays dans tous les domaines, et surtout consolider les acquis».

A travers son entretien sur le site Actu-fil.com, l’ancien président de l’APN, Saïd Bouhadja affirme «qu’il est primordial d’éliminer de la machine tous les ripoux qui, profitant des circonstances et des occasions, se sont glissées dans les rouages de l’Etat.».

Le président du FCE, Ali Haddad a renouvelé son engagement pour le «parachèvement, en compagnie des forces vives de la nation, du processus de développement du pays».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,187 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5