Anniversaire de la mort de cheb Hasni : un “big” événement au menu

Anniversaire de la mort de cheb Hasni : un “big” événement au menu

À l’occasion du 28e anniversaire du décès du chanteur oranais Hasni Chekroun alias Cheb Hasni, l’association culturelle El-Amel organise un événement grandiose dans le but de remémorer le roi de la musique sentimentale. La célébration prévue pour ce jeudi 29 septembre prévoit de faire sensation et réserve une atmosphère nostalgique au public d’Oran.

En effet, une pièce théâtrale qui porte le nom « Hasni chante ce jeudi » sera au rendez-vous demain au petit théâtre de l’association . La pièce en question raconte l’histoire de deux jeunes amants prénommés Yahia et Amel, dont le destin sépare. « Pourront-ils enfin réunir leurs âmes ? affabuler leur rêve d’union ? »  C’est ce que révèle la fin de la pièce.

L’œuvre artistique sera entrecoupée d’extraits de dix chansons de Cheb Hasni basées sur un sondage d’opinion effectué par les organisateurs. Le public a fait son choix musical et a élu nombreux classiques de la musique du raï dont « Tal ghiabek ya ghzali » ou encore « Mazal kayen l’espoir ». La sélection de chansons sera en mémoire de Cheb Hasni, de sa fanbase des années 90, mais également des jeunes d’aujourd’hui qui sont tout autant émerveillés par le chanteur et ses douces symphonies. Un échantillon de 100 personnes est ciblé pour assister à la célébration.

Selon le site APS, le président d’El-Amel s’est exprimé sur les détails de la scène et a indiqué qu’il jouera le rôle principal. Il souligne par ailleurs que le but primo de cette pièce vise à faire passer un message important, et à exprimer une perceptible idéologie. La pièce exprime selon lui le rôle notable et fondamental de l’amour dans la vie des individus, étant source d’espoir et de réalisation des rêves.

La générale de la pièce « Hasni chante ce jeudi », a-t-on appris de son président Mohamed Mihoubi sera réalisée avec la participation de 13 comédiens des 25e et 26e promotions dernièrement diplômés de leur formation au niveau de l’association culturelle El-Amel, mais aussi de grands passionnés de théâtre qui viseront à présenter cette œuvre .

Biographie du chanteur Cheb Hasni

Hasni Chakroun surnommé Cheb Hasni ou encore le Rossignol est l’un des chanteurs de Raï les plus appréciés et les plus mythiques de toutes générations confondues, malgré sa courte carrière qui fut foudroyée par un assassinat, le jeune chanteur algérien a réussi à s’introduire dans l’inconscient collectif de plusieurs ascendances.

Hasni reflète l’authenticité et l’engagement artistique que représente le raï. En seulement six ans de carrière, il a pu écrire une centaine de chansons qui traversent l’âme de tout amateur et appréciateur de douces symphonies musicales. Avant d’être assassiné à 26 ans, Hasni a pu devenir une icône nationale, voire mondiale, il rencontra d’emblématiques figures de toutes spécialités et fut admiré par les géants de la musique internationale. Dans le destin de Hasni, il y a de tout pour faire de lui une légende : talent, plume et passion, c’était un prolifique de son vivant.

Cheb Hasni grandit à Gambetta, son quartier d’enfance, où il fait de sa musique des notes philharmoniques qui deviennent son chemin de vie. Amateur de foot étant enfant, il se rend compte que sa vocation est innée et que sa passion sera passagère. Ce qui l’enflamme ce n’est ni le sport, ni les études. Pour lui, une seule chose compte, une seule obsession et c’est le raï.

La chance croise le chanteur pour la première fois dans une fête de mariage où le groupe des frères Naoui était présent, les membres du groupe apprécient sa voix  et l’invitent à passer sur la scène de la Guinguette.

Par la suite,  un producteur découvre Hasni en 1986 et lui propose d’enregistrer sa première cassette où il interprète la chanson « Beraka » en duo avec la chanteuse de raï chaba Zahouania, qui fera succès. Le son deviendra le tube de l’été 1987 et les débuts sensationnels de la carrière de Cheb Hasni fait surface. Elle causa cependant controverse pour certains concernant les paroles qu’elle interprétait, mais elle arriva quand même à faire ravage aux yeux des fans de musique.

Après ce premier virage de carrière réussi, il devient la première icône de la chanson raï et atteint le chiffre d’un million de cassettes vendues dans un temps où produire de la musique sentimentale est mal vu aux yeux de certains,  cette époque où faire son entrée dans le raï était ardu. Entre Khaled, Fadela, Saharaoui et Benchenet, Cheb Hasni trouvera cela réalisable en toute aisance  et c’est ainsi qu’un style musical appelé « raï love » par les admirateurs de Hasni donne naissance.

Cheb Hasni produit pendant ses années de carrière des chansons sentimentales qui portent en creux les préoccupations des jeunes, des textes harmonieux, mais aussi des critiques déguisées de la société en évoquant ses interdits. « Nchof laaziza » , « Matebkich » ou encore « chira li nbghiha », ces singles qui ont connu un coup d’éclat se vendaient à plus de 250.000 exemplaires et en seulement quelques jours. Durant sa vie, le chanteur aura eu un seul enfant nommé Abdellah, né en 1991 et une ex-femme qui vit aujourd’hui en France.

Cheb Hasni est mort assassiné par balles le jeudi 29 septembre 1994 à l’âge de 26 ans dans son quartier d’origine à Oran (Gambetta) laissant derrière lui un patrimoine artistique riche et consistant . Aujourd’hui, sa mémoire reste un symbole pour la jeunesse algérienne et pour une génération tout entière,  avec des chansons qui demeurent immortelles auprès de ses fans.