ANNABA, 25 harraga interceptés au cap Rosa

ANNABA, 25 harraga interceptés au cap Rosa

P130713-10.jpgLes éléments du groupement territorial des gardes-côtes de la wilaya de Annaba, ont très tôt dans la matinée du jeudi, intercepté au Cap Rosa, dans la wilaya d’El Tarf, 25 prétendants à l’immigration clandestine, avons-nous appris de source maritime.

Agés entre 25 à 35 ans, les prétendants à la traversée de la mort, entassés dans une embarcation artisanale, ont, tenté de rejoindre, la rive sud de la Méditerranée, l’île de Lampedusa en Italie, avant d’être interceptés à 20 miles au large de Cap Rosa, à l’ouest de la ville d’El Kala, a ajouté la même source.

Reconduits au port de Annaba, les 25 haraga, ont été soumis aux mesures d’usage: visite médicale et audition en l’occurrence. Ils seront déférés aujourd’hui, samedi, devant le procureur de la République près du tribunal de Annaba, a fait savoir notre source.

Rappelons que le même magistrat, près de la même institution juridique a placé mardi dernier 18 haraga sous mandat de dépôt, et trois mineurs ont bénéficié de la liberté provisoire.

Rappelons que cette vague d’émigration totalisant 23 clandestins dont 3 mineurs répartis sur deux embarcations de fortune n’a pas été sans incident.

Partis dans la nuit de samedi à dimanche, la semaine écoulée, depuis la plage de Sidi Salem, deux groupes de haraga, âgés entre 22 et 25 ans, entassés à bord de deux embarcations de fortune, avaient, tenu tête aux gardes- côtes, qui avaient tenté de déjouer la tentative, en interceptant les haraga aux larges de Ras El Hamra.

Refusant de se plier aux injonctions des gardes-côtes, les haraga ont contraint ces derniers à tirer des coups de feu de sommation en direction du moteur de l’embarcation.

Cette dernière avait foncé droit vers le Zodiac des gardes-côtes, provoquant ainsi, la mort d’un élément de ce corps, ainsi qu’un émigrant clandestin touché par une belle perdue et occasionnant des blessures à quatre autres, qui avaient été transférés aux urgences du CHU d’ Ibn Rochd.