Amar Saadani et Baha Eddine Tliba : les deux grands oubliés de la justice !

lundi 10 juin 2019 à 23:54
Source de l'article : Algerie360.com

Dans le vaste dossier ouvert par la justice qui concerne l’attribution douteuse de plusieurs marchés publics sous le règne des frères Bouteflika, plusieurs ex-hauts responsables, dont Ahmed Ouyahia, Youcef Yousfi, Abdelkader Zaâlane, Abdelkader Zoukh et l’actuel ministre du Tourisme Abdelkader Benmessaoud, ont été convoqués et entendus plusieurs fois par le juge d’instruction, mais aucun d’eux n’a été emprisonné.

On a aussi les hommes d’affaires, aujourd’hui, Mahieddine Tahkout, ses frères Rachid et Hamid et son fils Bilal ont rejoint les frères Kouninef, Rebrab et Ali Haddad à la prison d’El Harrach.

Businessman prospère, proche de Gaïd Salah et d’Amar Saâdani, Bahaeddine Tliba a connu une ascension plus que fulgurante. Élu député d’un obscur parti aux législatives de mai 2012, il se rallie au FLN, dont il devient le vice-président du groupe parlementaire. Celui qu’on appelle l’émir du Qatar d’Annaba, sa ville d’origine, est maintenant député d’Annaba.

En 2018, accusé d’avoir travaillé à créer une fracture dans le parti, Tliba s’est retrouvé au cœur d’un véritable scandale politique, mais les projecteurs ne sont pas uniquement braqués sur lui, ils ont été également braqués sur le fils de Gaïd Salah, Adel. Tliba ne peut en effet rien entreprendre sans consulter ou demander l’approbation du fils de Gaïd-Salah avec lequel il fait des affaires depuis 2009, dans le BTP et l’extraction de sable (maghreb intelligence).
En 2013, Amar Saâdani a été cité dans le scandale des détournements de fonds de la GCA, estimés à plus de 500 millions de dollars (Quotidien El Watan). En 2009, il aurait capté, à travers une société-écran dénommée El Karama (présente dans une vingtaine de wilayas), quelque 3000 milliards de centimes (El Khabar hebdo n° 546 et 548, 1er septembre 2009)

Il y a un mois l’ancien SG du FLN a demandé à la Cour suprême d’enquêter sur les accusations formulées par l’ex-DRS qui l’a accusé d’avoir détourné 3600 milliards de centimes. « Ce dossier a été confectionné par l’ex-DRS. Il est toujours évoqué par de nombreuses personnes. La Cour suprême devrait examiner cette accusation pour dire si elle est vraie ou fausse », a-t-il déclaré.
Ces dossiers remontent tout le temps à la surface, et sont évoqués par de nombreuses personnes, il n’est pas logique que la justice ne s’empare pas de ces affaires.

La justice a-t-elle oublié Tliba et Saadani ? Ou bien ils les ont épargnés, car c’est des proches de Gaid Salah?

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
59 queries in 0,152 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5