Alors que trois bombes ont été désamorcées à Sidi Bel-Abbès,Une femme blessée dans un attentat terroriste à Thénia

Alors que trois bombes ont été désamorcées à Sidi Bel-Abbès,Une femme blessée dans un attentat terroriste à Thénia

3b9-terrorisme-bouira.jpgUne femme a perdu une jambe suite à l’explosion d’une bombe, avant-hier, sur les hauteurs de Thénia, a-t-on appris de sources hospitalières. La victime, âgée d’une cinquantaine d’années, faisait la cueillette des olives dans la localité de Beni Aoud, lorsqu’elle a été surprise par l’explosion d’une mine artisanale enfouie sous terre. Transportée à l’hôpital de Thénia, elle sera amputée d’une jambe, mais ses jours ne sont pas en danger, ajoutent nos sources.

C’est la troisième fois, en l’espace de deux mois, que des citoyens innocents sautent sur des engins explosifs des groupes armés de l’ex-GSPC. En décembre, ce sont deux autres femmes qui ont été blessées grièvement dans les maquis de Boumerdès. Par ailleurs, une bombe artisanale et deux grenades ont été récupérées, avant-hier, au niveau de l’APC de Sidi-Ali-Benyoub, à 25 km au sud-ouest du chef-lieu de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, par les services de la sûreté de daïra. C’est à l’issue de la passation de consignes que le nouveau maire a alerté les services de police au sujet de la présence de ces engins explosifs dans une armoire de son bureau. Aussitôt arrivés sur les lieux, les policiers les ont désamorcés. Selon une source sécuritaire, ces explosifs ont été découverts durant les années 1990, lors d’une opération de ratissage dans le massif forestier de la région de l’ex-Chanzy et ont été déposés dans une armoire par le maire de l’époque.

B. A./M. T