Alors que les membres du comité central ne cessent de multiplier les concertations, le FLN peine à nommer un nouveau sg

Alors que les membres du comité central ne cessent de multiplier les concertations, le FLN peine à nommer un nouveau sg

fln.jpgContacts, tractations et réunions dans les coulisses, loin des feux de la rampe, cette ambiance dans laquelle évolue, depuis plusieurs semaines, des membres du Comité central (CC) du FLN en vue de désigner un nouveau SG en remplacement de Abdelaziz Belkhadem, peine à aboutir à cet objectif.

A ce propos, la dernière réunion en date, tenue vendredi au siège national du parti et qui a regroupé des représentants de différentes tendances divergentes est significative à plus d’un titre.

Rien de concret n’a été décidé au terme de cet énième conclave, ni en termes de programmation de la réunion du comité central dans le seul but d’élire un nouveau secrétaire général, encore moins dans celui de la désignation d’un candidat consensuel à ce poste resté vacant depuis près d’un semestre.

C’est du moins ce qui ressort des propos de Mohamed Seghir Kara, un des représentants du mouvement des redresseurs du FLN, qui révèle au Temps d’Algérie les principaux thèmes abordés au cours de cette concertation qui s’est terminée tard dans la nuit de vendredi.

«Il était beaucoup plus question de discussions autour des critères de sélection des membres de la commission de candidature dont la composition devra être soumise à l’adoption du comité central au moment de la désignation d’un nouveau secrétaire général du parti», explique notre interlocuteur joint hier par téléphone.

A quand cette désignation ? La réponse de Mohamed Seghir Kara est qu’aucune échéance n’a été retenue au terme de la rencontre de ce week-end.

«Nous n’avons décidé d’aucune date», a-t-il lâché. Aucun consensus ne s’est fait jour jusqu’à présent à propos de la désignation d’un nouveau SG du parti, nous apprend en outre notre interlocuteur.

Concernant l’éventuelle désignation d’un candidat consensuel, cette idée semble écartée vu que les responsables à la tête du FLN, Abderrahmane Belayat y compris, ont affirmé à plusieurs reprise que le prochain SG du FLN sera désigné par l’urne.

Notre interlocuteur tiendra toutefois à mettre en évidence le caractère «particulier» de la concertation de ce vendredi tenue sous l’égide de Abderrahmane Belayat, gestionnaire des affaires internes du parti depuis la destitution de Belkhadem.

Une concertation qui a réuni, selon notre source, des figures de proue du FLN, à l’instar de Abderrachid Boukerzaza, Saïd Bouhadja et Boudjemaâ Haïchour.

Les participants à cette rencontre ont également approuvé le principe d’octroyer plus de prérogatives aux instances dirigeantes du FLN, indique encore Mohamed Seghir Kara.

Ils ont également décidé d’instaurer des rencontres hebdomadaires et d’élargir les discussions aux autres membres du comité central.

Karim Aoudia