CoronaVirus en Algérie : Nombre de cas 409 et 26 décès

Ali Haddad risque jusqu’à 18 mois de prison ferme

L’homme d’affaire risque jusqu’à 18 mois de prison ferme et 100.000 dinars d’amende, le verdict sera prononcé le 17 juin. 

 

Décalé par le juge d’instruction le 20 mai dernier dû à l’absence de témoin, le procès d’Ali Haddad a été reprogrammé pour aujourd’hui, 03 juin 2019.

Poursuivi pour faux et usage de faux, l’homme d’affaires est arrivé aujourd’hui au tribunal de Bir Mourad Rais afin de comparaître devant le juge. Ali Haddad reconnait qu’il était en possession de deux passeports, il déclare avoir « demandé à l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal et j’ai obtenu un 2e passeport sans déposer le moindre dossier », ajoutant « je l’ai obtenu à travers un entretien téléphonique et ma secrétaire l’a récupéré à ma place. »

Arrêté le 31 mars dernier au poste frontalier d’Oum Teboul avec en sa possession deux passeports, Ali Haddad nie devant le juge avoir tenté de fuir en Tunisie, et dit avoir voulu partir en vacances.

Le procureur a requis 18 mois de prison et 100.000 dinars d’amendes contre Ali Haddad, le verdict sera prononcé le 17 juin.

 

M.A.Y