Pouvoir d’achat des citoyens : L’Etat décide d’intervenir

samedi 26 décembre 2009 à 16:29
Source de l'article :

dinar-algerien_1000da.jpgLes agriculteurs et les commerçants seront bientôt consultés dans la perspective d’un amendement de la loi sur la concurrence pour «protéger le pouvoir d’achat du citoyen».

C’est ce qu’a déclaré, jeudi, à Sétif, le ministre du Commerce, El-Hachemi Djaâboub.
Il s’agit, à travers cette mesure, de permettre à l’Etat de «plafonner les prix et de fixer des marges bénéficiaires en vue de lutter contre les augmentations injustifiées des prix et les hausses débridées», a précisé le ministre qui intervenait au cours d’une rencontre régionale regroupant les représentants des Chambres de commerce de 17 wilayas de l’Est et les opérateurs économiques de la région.

M. Djaâboub a souligné que d’autres mesures doivent militer en faveur de la protection du pouvoir d’achat des consommateurs, parallèlement à la subvention de produits tels que la farine, le lait et le pain qui ont atteint cette année 1,5 milliard de dollars.

Un montant qui a enregistré une baisse de 25% à la faveur d’une hausse de la production nationale de céréales, a-t-il également souligné avant d’appeler les associations de défense des consommateurs à se regrouper en fédération car, a-t-il dit, «elles ne doivent pas limiter leur action aux seuls produits alimentaires, mais étendre leurs activités à toutes les activités commerciales et de services».

Le ministre du Commerce a également affirmé que l’importation des produits contrefaits sera «combattue de manière effective», en commençant, en priorité, par la pièce détachée dont l’entrée sur le territoire national sera «soumise obligatoirement au visa de la maison mère».

M. Djaâboub, annonçant dans ce contexte la création prochaine d’un «laboratoire national d’essais» qui sera implanté à Sidi Abdallah, a estimé que l’adhésion des opérateurs aux Chambres de commerce et d’industrie, devient «une nécessité impérieuse», afin de permettre «une meilleure visibilité» du monde des affaires et pour prendre en charge de façon efficiente les préoccupations concrètes des acteurs économiques.

Lors de son intervention devant les opérateurs économiques de la région Est, M. Djaâboub a évoqué la loi de finances complémentaire 2009 et l’adhésion de l’Algérie à la zone de libre-échange arabe, soulignant que «l’Etat multiplie les concertations en vue de protéger la production nationale, notamment par l’organisation des marchés, la création de nouvelles zones industrielles, les concessions foncières et l’encouragement des pôles économiques modèles, à l’exemple de wilayas telles que Sétif».

Le ministre du Commerce avait auparavant visité l’unité de packaging «Agro Film», du groupe Khenfri, spécialisée dans la production de films en plastique et d’emballage. Il y a notamment suivi la projection d’un diaporama consacré au projet d’aménagement des tours El-Aali, au centre-ville, acquises par ce groupe.

R.N.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
47 queries in 5,080 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5