Pour l’utilitaire, ça roule !

lundi 7 décembre 2009 à 2:52
Source de l'article :

location-vehicule-utilitaire-id424.jpgLa communication événementielle offre tout un éventail en matière de concepts publicitaires à destiner. Et la particularité de ce salon, le troisième du genre, c’est d’être à la fois un espace d’exposition de véhicules industriels, comme sa première vocation l’exige, et de constituer également une incomparable tribune de communication pour tous les exposants. Ce que n’ont pas manqué de réaliser, en professionnels, certains représentants de marques de véhicules industriels et utilitaires.

Opérations de charme
Remises de prix, offres d’accessoires, assurance gratuite, garantie prolongée, tombola pour gagner des voitures, toute une stratégie de communication sous forme de mesures incitatives, soigneusement élaborée par les publicitaires à l’occasion du salon. Voilà enfin qu’un salon se prépare à l’avance. En effet, l’événementiel, c’est avant, pendant et après. L’avant-événement consiste à se poser la question sur le choix, le pourquoi et la date du salon. Pour la date, il est important de vérifier le paysage évènementiel local, de sorte qu’il n’y ait pas d’interaction avec une autre manifestation destinée au même type de public en même temps. Une fois le pourquoi de l’évènement ancré dans la stratégie globale de communication, il est nécessaire de fixer les modalités pratiques. Définir le ton et les messages de l’événement, ainsi que la composante humaine.

Par ailleurs, il convient de bien choisir son emplacement de stand. Près d’une zone de fort passage comme un point café, l’accueil etc. Et favoriser un stand de préférence, en angle. L’originalité du stand, l’accueil et son emplacement sont des facteurs-clés du succès d’un salon.

Pendant l’événement, de l’ouverture jusqu’à la fermeture, la présence des exposants est essentielle. Un salon dépeuplé, ça fait négligé et véhicule une mauvaise image de la société. De plus, les personnels affectées au stand doivent être en mesure de fournir toutes les explications sur la société, la marque et les produits exposés. Il est également important de se distinguer. Des présents comme les sacs, stylos, porte-clés, et toute autre idée originale sont très appréciés et marquent le visiteur.

L’heure du bilan
Après le salon, un tout autre type de travail vous attend. Une bonne évaluation est cruciale pour réussir l’organisation d’un autre événement par la suite. Vous devez dès maintenant faire fructifier ce capital prospect, faute de quoi les investissements et les efforts consentis lors de cette manifestation auront été vains. Ne laissez pas le temps effacer le souvenir de votre stand.
À présent, il convient d’établir rapidement un bilan de votre participation en évaluant la qualité et le nombre de contacts générés. Vous devez organiser au plus tôt, une réunion avec les équipes concernées et convenir ensemble d’une politique d’action “après-salon”.

Un seul mot d’ordre, “ne pas laisser ses visiteurs sans nouvelles’’.
Beaucoup de visiteurs de salons reprochent aux exposants de ne jamais suivre les demandes qu’ils ont pu formuler lors de leur passage au stand. C’est le moment idéal pour véhiculer l’image d’une entreprise réactive et à l’écoute de ses clients. Dans le cas contraire, le temps aidant, les prospects vous oublieront. Le suivi est un moyen stratégique pour garder le contact. Vous devez vous montrer réactifs.

Le salon est désormais terminé, mais cette étape déterminante s’impose à vous.
Faute de quoi la participation à cette manifestation aura été vaine.

Ça roule !
Le marché des véhicules industriels et utilitaires en Algérie est en pleine expansion. Et dans ce secteur, il existe aussi la pièce de rechange. Un marché dans un marché.

Une situation qui privilégie la piste du partenariat. Aujourd’hui, on parle de plus en plus de montage et d’assemblage de véhicules en Algérie. Notamment depuis l’application de la loi de finances complémentaire 2009. Le langage des investisseurs et concessionnaires a changé. Bon nombre de marques étrangères ont manifesté leur intérêt d’investir dans ce créneau. Il y a comme un changement dans l’air. Il n’y a pas si longtemps, les langues s’étaient déliées, sans raison objective, pour critiquer les nouvelles dispositions algériennes.

Pourtant, ce qui est à l’origine d’un tel revirement, ce n’est pas tant la nouvelle loi de finances mais sa très large médiatisation.

Comme un seul homme !
En effet, la presse nationale, comme un seul homme s’est spontanément mobilisée pour défendre une décision économique algérienne tout à fait souveraine. Bien au-delà du cadre technique. On se devait de s’élever contre le chantage d’entreprises étrangères menaçant de rentrer chez elles !

Tels des enfants gâtés, capricieux !
Et ne voilà-t-il pas qu’ils reviennent, la tête baissée, allant même jusqu’à trouver la LFC 2009… à leur avantage !
La position des médias algériens a instinctivement réagi à ce qui s’apparentait à une atteinte à la souveraineté nationale. On n’a rien inventé, c’est simplement… de la communication spontanée !

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 0,576 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5