Abdelghani hamel lors de la réunion des chefs de police de la région mena : “La criminalité doit être combattue ensemble”

Thursday 23 November 2017 à 8:58
Source de l'article : Lexpressiondz.com

La coordination entre les polices des pays de la région Mena doit se concrétiser dans le cadre des mécanismes prévus par la loi en termes d’échange d’informations et d’expériences, a précisé le général-major Hamel.

Les polices des pays de la région «Mena» doivent conjuguer leurs efforts quant à la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes. Le directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel qui a intervenu avant-hier lors des travaux de la deuxième réunion des polices des pays de la région Mena tenus au siège de l’Interpol à Lyon en France, a longuement plaidé pour l’importance de la coordination sécuritaire entre les polices des pays de cette région. «Cette coordination doit se concrétiser dans le cadre des mécanismes prévus par la loi en termes d’échange d’informations et d’expériences, permettant la consolidation des compétences et les niveaux de performance, a précisé le général-major Hamel, appelant à mettre à profit les bases de données et des capacités de l’Interpol. «La police algérienne qui a investi dans la formation de ses éléments et la modernisation de ses moyens est tout à fait prête pour partager son expertise et hisser les niveaux de formation en vue de renforcer les compétences des organes africains», a ajouté le DG de la Sûreté nationale. Evoquant par ailleurs l’évolution que connaît l’Organisation africaine de coopération policière (Afripol) et son rôle dans le soutien des efforts des organisations sécuritaires internationales, particulièrement l’Interpol, le Dgsn «a relevé les capacités de l’Afripol en matière d’accompagnement des organes de police africaines à travers les sessions et les programmes de formation en son siège». Dans ce sens, il a appelé «les nombreux ateliers de formation qui y ont été organisés pour examiner les enjeux sécuritaires croissants et leurs retombées sur les mécanismes de mise en application de la loi et les moyens à y faire face avec la compétence requise dans le cadre de la consolidation des efforts déployés pour la lutte contre la criminalité», mentionne un communiqué de la Dgsn. Le général-major Abdelghani Hamel qui a apprécié l’élection du représentant de l’Algérie en tant que chef-adjoint de la région Afrique et la désignation de deux experts algériens, dont un spécialiste en TIC au sein de la commission du contrôle des archives et l’autre en tant que chef de l’équipe d’experts Interpol, chargée de la lutte contre la cybercriminalité, s’est longuement félicité de ces distinctions. «Les efforts de l’Algérie vont se poursuivre en vue de consolider la sécurité régionale et internationale», a promis en outre le général-major Hamel. La deuxième réunion des chefs de police et de sécurité de la région Mena, qui a été axée sur l’actualité sécuritaire au vu de la position stratégique de la région implique davantage de coopération et de coordination dans le cadre de la détection des menaces communes, a conclu le communiqué. Il est à noter sur un autre plan que les efforts consentis ces dernières années par la direction générale de la Sûreté nationale en vue de moderniser la police algérienne, ont distingué cette dernière à l’échelle mondiale. En effet, dans son dernier rapport l’Association internationale des sciences de la police a classé la police algérienne à la première place dans la région du Maghreb et à la 58e sur les polices de 127 pays. L’Institut mondial pour l’économie et la paix qui a publié ce rapport, a précisé que ce classement a pris en compte plusieurs indicateurs. Parmi ces indicateurs figure la capacité des institutions policières du monde à assurer des services efficaces et gagner la confiance du public dans de tels services. Le taux des victimes d’actes criminels et les indicateurs des opérations et des activités policières sont également pris en considération. A noter que la distinction de la police algérienne à l’échelle africaine lui a permis de briguer le siège de l’Afripol. Cette institution est devenue aujourd’hui un véritable trait d’union et un laboratoire pour l’élaboration des stratégies de lutte contre la criminalité au niveau du continent noir. La réputation qu’elle a pu se faire l’a imposée maintenant comme étant un partenaire incontournable à l’échelle mondiale.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
71 queries in 4.483 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5