Plus de pénuries d’eau à Oran, Aïn Témouchent et Tlemcen

samedi 12 décembre 2009 à 23:38
Source de l'article :

CapDjinetStation_21.jpgLes stations de dessalement ont réglé le problème
Le spectre de la pénurie d’eau dans l’Oranie, particulièrement à Oran, fait désormais partie du passé. Le cauchemar des longues attentes de l’arrivée du liquide précieux dans les robinets n’est qu’un lointain souvenir. La nouvelle politique d’eau, s’appuyant sur le dessalement de l’eau de mer, a contribué sensiblement à l’amélioration de l’AEP à l’Ouest du pays, a-t-on indiqué à la direction de l’Hydraulique de la wilaya d’Oran.

L’unité de dessalement d’eau de mer «Kahrama» d’Arzew, réalisée en 2001, est venue doter Oran d’un quota de 70.000 mètres cubes/jour.

Ceci compense le déficit enregistré dans certains barrages de l’Ouest dont Gargar, a ajouté à l’APS, un chef de service de cette direction, M. Omar Manbar.

« L’apport de l’eau dessalée a permis un équilibre dans la distribution à Oran et d’augmenter les plages horaires », a-t-il ajouté. Selon la société gestionnaire de l’eau –SEOR- « 85% la population de la wilaya d’Oran est alimentée 24 heures et 10% à raison de 12 à 16 heures/jour.

Seuls 5% des habitants continuent à recevoir l’eau 1 jour sur deux et 1 jour sur trois avec une plage horaire de 8 à 16 heures».

Les efforts de mobilisation des eaux non conventionnelles ont été portés également sur la réalisation de petites stations de dessalement comme le monobloc «les Dunes» (3.000 mètres cubes/jour) et celle de Bousfer (4.000 m3/jour) ainsi que la station de déminéralisation de Brédéah (18.000 m3 par jour) apprend-on.

« La ville d’Oran -connue particulièrement- pour ses eaux saumâtres a pu enfin régler ce problème, grâce à cet effort d’investissement et avec la réalisation de la station de déminéralisation de Brédéah, qui livre une eau douce et contrôlée» a souligné un cadre de la SEOR.

Il faut savoir que pour assurer l’eau potable aux habitants de la wilaya d’Oran, des projets d’envergure ont été inscrits et réalisés. Entre autre, la future station de dessalement d’eau de mer, qui sera implantée dans la localité de El Mactaa dans la commune de Mers El Hadjadj, d’une capacité de 500.000 mètres cubes/jour, destinée à l’AEP pour la wilaya d’Oran (255.000 m3/jour) et des wilayas de Mostaganem, Relizane et Mascara.

D’autre part, il est prévu le raccordement, au système MAO, des territoires. Est d’Oran, comme Belgaïd, Hassi Ben Okba et Oued Tlelat.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
48 queries in 3,411 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5