Réunion à Lyon : Hamel appelle à l’échange d’expériences

Wednesday 22 November 2017 à 23:40
Source de l'article : Jeune-independant.net
Lilia Aït Akli

La 2e réunion des chefs de police et de sécurité de la région Mena, tenue le 20 novembre à Lyon (France), a vu la participation de l’Algérie, représentée par le directeur général de la Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel.

Lors d’une intervention devant ses pairs, le patron de la police algérienne a mis l’accent sur l’importance de la coordination sécuritaire dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (Mena), et ce, dans le cadre des mécanismes de mise en application de la loi.

« L’importance de la coordination sécuritaire dans l’espace Mena est primordiale, dans le cadre des mécanismes de mise en application de la loi en matière d’échange d’informations et d’expériences, permettant la consolidation des compétences et les niveaux de performance », a indiqué Hamel.

Il a appelé à « mettre à profit les bases de données et les capacités de l’Interpol ». Hamel a souligné les efforts de la Police algérienne pour assurer l’expertise nationale et hisser les niveaux de formation en vue de « renforcer les compétences des organes africains chargés de la mise en application de la loi, à la lumière des enjeux et défis communs ».

« D’où la nécessité d’unifier les vues et les efforts afin d’endiguer les dangers et lutter contre la criminalité », a-t-il estimé. Evoquant l’évolution que connaît l’Organisation africaine de coopération policière (Afripol) et son rôle dans le soutien des efforts des organisations sécuritaires internationales, particulièrement l’Interpol, le DGSN a relevé les capacités de l’Afripol en matière d’accompagnement des organes de polices africaines à travers les sessions et les programmes de formation en son siège.

Il est important de rappeler que l’Algérie a été choisie pour diriger l’Afripol pour une durée de deux ans, lors de la première assemblée générale tenue du 14 au 16 mai passé.

Hamel a rappelé que de « nombreux ateliers de formation ont été organisés pour examiner les enjeux sécuritaires croissants », ainsi que leurs retombées sur les mécanismes de mise en application de la loi et les moyens d’y faire face avec la compétence requise. Cela entre dans le cadre de la consolidation des efforts déployés pour la lutte contre la criminalité, souligne le DGSN.

A la fin de son intervention, Hamel s’est félicité de « la confiance placée par les responsables de l’Interpol en la Police algérienne » à travers, entre autres, l’élection du représentant de l’Algérie en tant que chef adjoint de la région Afrique, la désignation de deux experts algériens, dont un spécialiste en technologies de l’information et de la communication (TIC) au sein de la commission de contrôle des archives et un autre en tant que chef de l’équipe d’experts Interpol chargée de la lutte contre la cybercriminalité.

Le général major Hamel a mis en avant, à ce propos, « la nécessité de poursuivre les efforts en vue de consolider la sécurité régionale et internationale », devant la prolifération des menaces sur la sécurité dans le monde.

Cette réunion a été axée sur l’actualité sécuritaire dans la région et a été une occasion pour débattre des questions liées à la coopération et à la coordination en vue de mieux lutter contre les menaces communes.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
80 queries in 8.244 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5