Le nombre de chômeurs ne cesse d’augmenter

samedi 26 décembre 2009 à 14:52
Source de l'article :

7gxmu8.JPGEmploi à Chlef : entre discours et réalité
A l’instar de plusieurs autres wilayas du pays, le problème de l’emploi qui concerne plus de 75% de la population locale, se pose avec acuité à Chlef.

Selon des témoignages recueillis auprès de dizaines de demandeurs d’emploi à travers plusieurs communes de la wilaya, la situation s’avère inquiétante, voire alarmante. Des jeunes sans diplômes, des diplômés de différents centres et autres instituts de formation, des universitaires des deux sexes et même des pères et des mères de famille que nous avons eu l’occasion de rencontrer, ont tous fait savoir qu’ils sont au chômage depuis de très longues années, et que décrocher un emploi est devenu, au fil des années, un rêve impossible à réaliser.

«Même un emploi quelconque et temporaire est devenu, de nos jours, difficile à obtenir. Pourtant, côté officiel et pouvoirs publics, on ne parle sans cesse que de création et de disponibilité de postes d’emploi dans de nombreux domaines !», s’étonnent de nombreux chômeurs rencontrés notamment à Chlef, à Chettia et à Ouled Farès.

Quotidiennement et à longueur de journée, ce sont des centaines de personnes des deux sexes, de différents âges et de multiples niveaux scolaires, venues de plusieurs localités de la wilaya, qui se rassemblent devant les services et les bureaux des directions administratives pour une éventuelle prise en charge dans le cadre du filet social, de l’emploi des jeunes ou encore afin de bénéficier des avantages de la récente opération relative au dispositif d’aide à l’insertion professionnelle, au centre de la ville de Chlef.

Les nombreux chômeurs s’impatientent et, contrairement à leur habitude, ils ne mâchent pas leurs mots. «Cela fait plusieurs semaines que nous nous pointons, chaque jour, parfois du matin jusqu’à la fin de la journée, dans le but d’être reçus par les responsables de ce service qui doivent examiner le dossier de chacun de nous avant de procéder à notre orientation vers des postes d’emploi en fonction des besoins recensés au niveau des administrations et des entreprises réparties à travers l’ensemble des communes de la wilaya.

Malheureusement pour nous, les responsables en question nous ont, à ce jour, totalement ignorés.

Nous n’avons même pas eu la chance d’être reçus par ce service dont les portes, comme vous pouvez le constater, sont constamment fermées. En revanche, ceux qui disposent de relations et de connaissances solides, les mêmes portes leur sont grandes ouvertes de même que celles de l’emploi.

Pourtant, nous nous sommes tous procuré un avis favorable pour un éventuel recrutement de la part de certaines entreprises et autres administrations. C’est vraiment aberrant et inadmissible. Au moment où l’Etat dégage d’énormes moyens financiers en multipliant les dispositifs de recrutement et en créant de nouveaux postes d’emploi afin de diminuer le taux de chômage, certains responsables chargés de la gestion de ce secteur sensible, ont, tout simplement, failli aux différentes missions qui leur ont été assignées dans ce cadre.

En ce qui nous concerne, nous avons frappé à toutes les portes et déposé des dizaines de dossiers auprès de toutes les institutions publiques et privées. Malheureusement, aucun des dossiers n’a été pris en considération et, pis encore, aucune explication ne nous a été fournie à ce sujet.

Que les autorités compétentes prennent les mesures qui s’imposent et infligent des sanctions aux responsables qui sont à l’origine de cette situation», se révoltent de nombreux demandeurs d’emploi venus de partout pour attendre quotidiennement devant le siège du service chargé du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle.

A. Hakim

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 7,371 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5