L'Algérie enregistre son treizième décès

mercredi 9 décembre 2009 à 1:54
Source de l'article :

article_grippeA ,algerie,alger.jpgVers la fermeture des écoles et des crèches ?
La grippe A continue de sévir en enregistrant un nouveau décès à l’hôpital d’Oran, portant le nombre de victimes à 13 personnes. Il s’agit d’une femme enceinte hospitalisée depuis le premier décembre. La panique s’installe et les établissements sanitaires sont pris d’assaut.

Selon un communiqué paru hier du ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, il s’agit d’une jeune femme enceinte âgée de 32 ans, hospitalisée à Oran après avoir été confirmée positive au virus de la grippe A le premier décembre.

La victime a mis au monde son bébé qui a, selon la même source, bénéficié d’une antibiothérapie et se porte comme un charme. Le même communiqué indique que trois autres décès font l’objet d’investigations pour savoir s’ils sont liés à la grippe A.

Si ces cas se confirmaient, la pandémie du siècle aura fait 7 morts en moins de 48 heures alors que le nombre de personnes contaminées serait passé à plus de 400.

Pris de panique suite à l’annonce de ces décès, les citoyens les mieux informés se sont rués vers les moyens élémentaires pour la protection contre le virus H1N1, à savoir les masques et les solutions hydro-alcooliques.

Les services sanitaires sont également pris d’assaut dans les villes où des décès sont enregistrés. Le manque d’information a contribué à créer une certaine anarchie. Selon une source proche du ministère de la santé, Saïd Barkat a convoqué ses cadres pour une réunion lundi afin d’évaluer la situation et mettre en place un plan de vaccination.

Selon la même source, la rencontre était axée sur le nouveau plan de prévention afin de freiner et limiter l’extension de la pandémie. Une série de mesures barrières est étudiée, notamment la fermeture des crèches, des établissements d’enseignement et de formation qui serait envisageable en cas d’évolution de la pandémie.

Cette éventualité est plus que prévisible, selon un médecin de l’équipe de contrôle sanitaire de l’aéroport national, vu l’absence d’éducation sanitaire dans notre société et le manque d’expérience de l’équipe médicale dans ce genre de pandémie.

Interrogé sur le port du masque de protection, notre interlocuteur estime qu’il serait sage de le porter dans les lieux à risques comme dans les transports publics, les hôpitaux, les écoles, les crèches, et peut-être même dans les rencontres familiales comme celles qu’on organise lors du retour d’un parent du hadj. «Le masque, disponible dans toutes les pharmacies, est une bonne prévention contre la contamination de l’entourage et de l’environnement.» Et d’ajouter :

«Les accolades et le contact sont également à éviter.» Le ministère de la santé rappelle que les femmes enceintes sont particulièrement exposées car rendues vulnérables du fait de l’affaiblissement de leur système immunitaire induit par la grossesse. A ce titre, le respect absolu de certaines règles d’hygiène permet de réduire les risques de transmission du virus de la grippe.

Il s’agit du lavage régulier des mains au savon liquide de préférence plusieurs fois par jour, notamment en rentrant à la maison et l’utilisation de mouchoirs jetables pour se moucher, éternuer ou tousser.

Samira A.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 0,327 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5