L’Algérie a franchi des étapes décisives

lundi 28 décembre 2009 à 0:48
Source de l'article :

bouteflika_main_ouvertes_908639666 (1).jpg2009 tire sa révérence, 2010 est déjà là.

Une année époustouflante s’achève. Une année au cours de laquelle l’Algérie a franchi des étapes décisives, connu un immense bonheur et conçu une stratégie pour affronter le futur.

L’on ne peut comprendre les vagues de fond, si l’on n’omettait d’occulter le contexte de la crise financière mondiale. Tous les pays de la planète ont été touchés, certes à des degrés divers, par ce séisme inattendu et dévastateur.

La vague a touché l’Algérie. Ses revenus ont baissé de moitié par rapport à 2008. Malgré cet impact négatif, l’Algérie a poursuivi son développement durable.

C’est en 2009 que s’achève le programme présidentiel 2004/2009, doté d’une enveloppe de 150 milliards de dollars. Ce programme ambitieux a transformé l’Algérie en un immense chantier. Son visage a changé et changera encore plus à l’avenir .

En effet, la réélection du Président de la République en avril 2009 va permettre à l’Algérie de poursuivre son développement. Un programme s’étalant de 2010 à 2014, s’inscrivant donc dans le sillage du précédent, et, lui aussi doté d’une enveloppe de 150 milliards de dollars, va renforcer les bases du développement durable.

Des projets grandioses et structurants vont être réalisés. L’Algérie continuera donc d’être un immense chantier pour les années à venir.

Ainsi, malgré la crise, l’Algérie a tenu son pari de poursuivre un processus de développement durable. C’est dans ce contexte qu’il faut replacer l’adoption de la loi de finances complémentaire pour 2009 dont l’objectif est de préserver les équilibres tant internes qu’externes. La loi de finances pour 2010 confirme les mesures prises avec, en prime, deux données fondamentales.

D’abord, la création du Fonds national d’investissements avec un apport de 150 milliards de dinars.

Dans le sillage de cette mesure, les pouvoirs publics ont débloqué 333 milliards de dinars pour la mise à niveau de 14 entreprises publiques d’envergure.

L’objectif fixé est qu’elles puissent contribuer à l’ancrage d’une croissance économique saine et durable.
L’autre donnée est le budget social qui représente une enveloppe de 1.000 milliards de dinars. Cela dénote du souci des pouvoirs publics de venir en aide aux plus démunis.

L’autre fait marquant de l’année 2009 est la tenue de la tripartie qui a permis de faire des avancées considérables dans le domaine social : valorisation du SNMG, plus de 3.000 DA d’augmentation et préservation du pouvoir d’achat.

Tous les Algériens ont vécu un immense bonheur avec la qualification de l’équipe nationale de football à la Coupe du monde. Toute la nation a applaudi cette performance.

Ainsi, l’Algérie tourne le dos à 2009 en s’engageant résolument à relever d’autres défis en 2010 qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

E. M.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
51 queries in 8,281 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5