Après une semaine de protestation,Les postiers gèlent leur grève

Saturday 24 August 2013 à 9:24
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

arton118064-9c421.jpgLe Syndicat national autonome des postiers (Snap) a décidé du gel du mouvement de grève déclenché depuis mercredi dernier par les travailleurs des bureaux de poste. Il lance un ultimatum à la direction pour satisfaire les revendications des travailleurs dans un délai de deux mois. Dans le cas contraire, il menace de revenir à la charge.

Le Syndicat autonome des postiers (Snap) qui s’est réuni, mercredi soir, après une décision de justice déclarant leur mouvement de protestation illégal a décidé de geler la grève déclenchée depuis une semaine.

Plusieurs bureaux de poste (90%) ont déjà repris le travail depuis jeudi, a souligné Ammar Khodja Tarek, coordonnateur du Snap. «Sur Alger, il n’y a que les travailleurs de la Grande-Poste qui ont refusé de reprendre, jeudi, le travail», a-t-il souligné.

Le Snap explique qu’il a décidé du gel de la grève pour ne pas pénaliser le citoyen à l’approche de la rentrée sociale, en particulier suite à l’engagement du ministre de tutelle d’annuler la procédure d’évaluation des rappels de 2008 décidée par le directeur d’Algérie Poste.

Le syndicat accorde, cependant, un délai de deux mois à la direction d’Algérie Poste pour répondre aux revendications soulevées par les travailleurs. «Au terme de ce délai, en octobre prochain, si rien n’est fait, nous allons revenir à la protestation», menace le syndicat.

Les postiers revendiquent l’application de l’effet rétroactif des augmentations de salaires à compter de 2008, l’application de la nouvelle grille des salaires à compter du mois de janvier dernier, l’amélioration des conditions de travail ainsi que l’attribution de la prime annuelle des travailleurs. Par ailleurs, selon le Snap, ce mouvement de protestation contrairement à ce qu’ont pensé les travailleurs n’a pas été spontané. Selon lui, la Fédération nationale des travailleurs de la poste et des technologies de l’information et de la communication, affiliée à l’UGTA a «manipulé les travailleurs de la Grande-Poste afin qu’ils déclenchent une grève». Selon Ammar Khodja, le Snap a fini par soutenir cette grève pour l’encadrer. Soulignons que le Snap créé en mai 2012 n’a toujours pas obtenu son agrément. Cependant, le syndicat affirme avoir réussi à fédérer autour de lui 80% des adhérents.

Le syndicat de l’entreprise d’Algérie Poste affilié à l’UGTA, affirme pour sa part, que le Snap porte des revendications qui ont d’ores et déjà fait l’objet de négociations.

S. A.

Il sera chargé de la mise en application des dispositions de la convention collective

Un groupe de travail mis en place

Selon les déclarations du ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, rapportées par l’APS, un groupe de travail a été mis en place pour appliquer les dispositions de la convention collective d’Algérie Poste. Le groupe de travail composé des membres de la commission mixte de la révision de la convention collective, à savoir, deux représentants du ministère, deux représentants de la direction générale d’Algérie Poste, un délégué syndical et un délégué du collectif des travailleurs de l’entreprise, sera ainsi chargé de l’établissement de la formule de calcul des rappels, objet des accords conclus avec le partenaire social et la supervision des opérations de transition des salariés d’Algérie Poste sur la nouvelle nomenclature des postes de travail annexée à la convention collective du 10 juin 2013. Les directions régionales sont également instruites à l’effet de créer à leur niveau, des groupes de travail pour valider, pour chaque travailleur, le calcul des rappels et la transposition dans la nouvelle nomenclature.

S. A.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
89 queries in 5.140 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5