Algérie-Tunisie: « Analyse globale, complète et profonde » des relations entre les deux pays en vue de leur consolidation (Lamamra)

Algérie-Tunisie: « Analyse globale, complète et profonde » des relations entre les deux pays en vue de leur consolidation (Lamamra)

2e4b541bb7638c714ebfa8fbcd4ab5f2_L.jpgLa rencontre coprésidée mardi à Tebessa par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le chef du gouvernement tunisien, Mehdi Jomaa, a permis une ‘‘analyse globale, complète et profonde de tous les faits nouveaux survenus sur différents plans en matière de sécurité, de développement et de relations bilatérales’’ a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.

M. Lamamra a déclaré, au cours d’un point de presse animé conjointement avec son homologue tunisien, Mongi Hamdi, que la séance s’est déroulée dans « un climat empreint de fraternité, de bon voisinage, de solidarité et de coopération ».

‘‘La ville de Tébessa où nous nous trouvons, qui fut l’un des théâtres de la glorieuse épopée de la Révolution algérienne, est aussi le symbole de la forte cohésion entre les deux peuples comme le démontre la profonde solidarité du peuple tunisien avec ses frères algériens, aussi bien durant la Révolution que lors des épreuves traversées par notre pays’’, a souligné, en substance, M. Lamamra.

Au cours de la réunion coprésidée au siège de la wilaya de Tébessa par MM. Sellal et Jomaa, un intérêt a été accordé à la vie sur la bande frontalière commune et à la dynamisation des programmes et des projets de développement qui y sont initiés au bénéficie des deux peuples, a-t-il fait savoir.

De son côté, le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a indiqué que la ‘‘volonté politique des deux pays est toujours là et se poursuit pour consolider la coopération en matière sécuritaire’’. Les défis territoriaux et sécuritaires sont ‘‘communs aux deux pays’’, a encore souligné M. Mongi.

‘‘Le but de cette visite est la consolidation de la coordination et de la concertation entre les deux pays frères en vue de maîtriser les défis sécuritaires, notamment la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et la contrebande d’armes’’, a également affirmé le ministre tunisien des Affaires étrangères.

Il a ajouté que la réunion a aussi permis d’étudier les perspectives d’une coopération « encore plus étroite » entre les deux pays, et de convenir d’un ‘‘ensemble de recommandations à même de consolider la coopération dans les domaines sécuritaire et militaire’’, ce qui représente, selon lui, un ‘‘bond qualitatif’’ de cette coopération.

A une question sur les détails du contenu de cette visite, le chef de la diplomatie algérienne a relevé que les réunions de coordination entre la Tunisie et l’Algérie se sont multipliées ces derniers mois et ont été marquées par des rencontres de haut niveau. La coordination entre les deux pays, a-t-il souligné, est ‘‘permanente et profonde’’ et va ‘‘plus loin que les questions frontalières’’.

Les deux pays partagent une ‘‘vision commune’’ sur les questions sécuritaires et dans tous les autres domaines, a-t-il également indiqué, ajoutant que la coordination et la coopération entre l’Algérie et la Tunisie ont atteint un ‘‘niveau stratégique sans précédent’’.

Mongi Hamdi a conclu en soulignant que son pays ‘‘valorise la position historique de l’Algérie’’ qui a soutenu la Tunisie lors de son cheminement vers la démocratie’’.