Algérie poste : les premières agences bancaires déployées en 2019

mercredi 13 juin 2018 à 10:39
Source de l'article : Radioalgerie.dz

Le projet d’une banque postale, qui était une idée il y a quelques années, commence à se concrétiser et « les premières agences seront déployées en 2019 ». C’est ce qu’a affirmé, Houda-Imane Faraoun, lors d’un point de presse qu’elle a animé, mardi, en marge de sa visite de travail dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Algérie poste a dépassé ses problèmes budgétaires et réalise depuis deux ans des résultats positifs, indique la ministre. Une situation qui lui permettra, a-t-elle précisé, « de financer ses programmes d’investissement et de développement ».

Une étude financière, économique et d’opportunité est en cours d’élaboration et une opération de mise à niveau des bureaux de postes à permis de mettre ces structures aux normes bancaires.

« Une fois l’étude économique finalisée, nous commencerons le déploiement de ce nouveau service, et ce n’est qu’en 2019 que nous commencerons à parler des premières agences bancaires », a indiqué la ministre, précisant qu’avant cette échéance « il y aura peut être quelques services qui s’apparentent aux services bancaires qui commenceront à se déployer au niveau d’Algérie poste ».

A une question sur la vitesse du débit internet, la première responsable du secteur a dénoncé les statistiques publiées par certaines entreprises et  des vendeurs d’équipements « qui sont parfois un peu déçu de n’avoir pas été choisis, mais quant à placer l’Algérie à l’avant dernière position cela est tout simplement ridicule », a-t-elle relevé.

Concernant le déploiement des terminaux de paiement électronique, dont le besoin exprimé au niveau national est de plus de 3 millions d’équipements,  Mme Faraoun a rappelé que dans le cadre de l’encouragement et du soutien de la production et de l’économie nationales, un marché a été passé entre  Algérie poste et l’ENIE de Sidi Bel Abbes qui s’est engagée à se doter de plusieurs chaînes de production pour augmenter ses capacités.

« Il s’agit d’un grand marché. Plutôt que de les importer, nous avons préféré prendre quelques mois supplémentaires pour avoir un produit  national. Une fois les premiers produits homologués pour s’assurer qu’ils ne porteront aucun préjudice aux transactions financières nous entamerons la généralisation de ces TPE. Aussi l’échéance du 31/12/2018 ne suffirait pas. Il y’aura certainement une prorogation des délais », a-t-elle observé.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,830 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5