Algérie – Italie : Signature d’un accord pour un projet de 420 millions d’euros

Algérie – Italie : Signature d’un accord pour un projet de 420 millions d’euros

L’Algérie et l’Italie ont récemment scellé un accord de 420 millions d’euros pour un projet agricole d’envergure dans la région de Timimoun, au sud de l’Algérie. Ce partenariat, qui associe le groupe italien Bonifiche Ferraresi et le Fonds National d’Investissement algérien, vise principalement à renforcer la sécurité alimentaire du pays en augmentant la production de blé et de légumineuses. Ce projet couvre une superficie de 36.000 hectares et inclut des unités de transformation pour la fabrication de pâtes alimentaires et des silos de stockage.

Le lancement du projet est donc prévu pour l’année 2024. Il ambitionne non seulement d’accroître les exportations agricoles de l’Algérie mais aussi de générer plus de 6.700 emplois, contribuant ainsi au développement économique de la région. Selon le communiqué conjoint, les cultures de blé, de lentilles, de haricots secs et de pois chiches seront prioritaires, avec l’objectif d’atteindre l’autosuffisance en blé dur.

Une vision à long terme pour l’autosuffisance alimentaire

Le ministre algérien de l’Agriculture, Youcef Cherfa, a exprimé son ambition de transformer 500.000 hectares dans le sud de l’Algérie en terres agricoles dédiées aux cultures stratégiques. Ce projet de trois ans vise à réduire la dépendance du pays aux importations alimentaires, un enjeu crucial pour l’Algérie. En plus de ce partenariat avec l’Italie, l’Algérie prévoit de collaborer avec d’autres entreprises internationales, y compris des sociétés qataries, pour valoriser ces terres désertiques.

Cet accord s’inscrit dans le cadre du “Plan Mattei”, une initiative de coopération avec les pays africains, inspirée par Enrico Mattei, fondateur du géant énergétique italien Eni dans les années 1950. Cette coopération stratégique reflète la volonté des deux nations de renforcer leurs liens économiques et d’assurer une sécurité alimentaire durable.

Une coopération internationale renforcée

La cérémonie de signature de l’accord, qui s’est déroulée au Centre international des conférences d’Alger, a rassemblé plusieurs hauts responsables des deux pays, dont les ministres algériens de l’Agriculture et des Finances, ainsi que le ministre italien de l’Agriculture, Francesco Lollobrigida. Cette rencontre a mis en lumière l’importance du projet pour les relations bilatérales entre l’Algérie et l’Italie.

La directrice générale de l’investissement agricole et du foncier au ministère algérien de l’Agriculture et Federico Vecchioni, PDG du groupe BF Spa, ont signé l’accord. La présence de nombreuses personnalités, y compris des ministres algériens de l’Industrie, des Ressources en eau et de l’Énergie, ainsi que de diplomates italiens, souligne l’ampleur et la portée de cette initiative. Ce projet agricole intégré marque une étape clé dans le partenariat entre les deux pays, visant à diversifier et à renforcer leurs relations économiques et politiques.